Accès direct au contenu

La menace plane

PSG-Bordeaux : Planus a-t-il un plan pour Ibrahimovic ?

Comme chaque défenseur de Ligue 1 qui sera amené à croiser la route de Zlatan Ibrahimovic cette saison, Marc Planus se prépare à faire face au géant suédois, qui devrait finalement être de la partie dimanche soir.

Zlatan Ibrahimovic sera-t-il titulaire dimanche face à Bordeaux ? Selon Le Parisien, l’ancien buteur du Milan AC aurait repris l’entraînement normalement depuis plusieurs jours et sa participation semble en bonne voie. La nouvelle tombe à pic pour le PSG, mais ne fait pas cogiter la défense girondine plus que ça à l’image de Marc Planus.

« Je ne pense pas qu’il y aura de plan… »

Interrogé dans les colonnes du Dauphiné Libéré, le défenseur de 30 ans fait le point sur cette confrontation directe avec « Ibra ». Pour lui, il ne servirait à rien de concentrer toutes les forces défensives sur un seul élément, peu importe son statut : « Je ne sais pas. Mais je ne pense pas qu’il y aura de plan pour bloquer un joueur ou un autre. Paris a tellement d’arguments, Nenê reste le joueur le plus efficace dans les derniers matches, que ce soit sur coups de pied arrêtés ou en provoquant énormément de coups-francs », annonce Planus qui semble plus se méfier du Brésilien que de l’ancien joueur du Barça. Une simple manière de détourner l’attention ? Quoiqu’il en soit, le PSG devra se montrer bien plus convaincant dimanche afin d’accrocher son premier succès de la saison. Et les Bordelais le savent…

Un collectif en rodage

Privé d’Ezequiel Lavezzi suspendu, le club francilien présentera néanmoins des atouts offensifs de qualité à l’image de Ménez, Nenê et donc Ibrahimovic. Pourtant, Marc Planus persiste à penser que le manque d’expérience du trio offensif jouera en sa faveur : « Ils ont changé offensivement avec Ibrahimovic et Lavezzi, qui sera suspendu, mais c’est toujours plus compliqué de trouver des automatismes offensivement que défensivement ». Avec deux victoires sur ses deux premiers matchs de championnat, le club bleu marine partira avec un large avantage psychologique au Parc des Princes. Méfiance tout de même, puisque la menace « Ibra » était déjà parvenue à renverser la vapeur face à Lorient devant son public.

Par Guillaume de Saint Sauveur