Accès direct au contenu

Au moins trois bonnes raisons

Pourquoi Triaud vomit son Bordeaux

le10sport

Auteurs d'un nul médiocre face à Arles-Avignon (0-0), les Girondins ont touché le fond. Même Jean-Louis Triaud est résigné à faire de cette équipe une grande équipe.

Laurenti : le plus dangereux... pour Bordeaux
Pendant dix bonnes minutes, à partir de l'heure de jeu, le Virage Sud de Chaban-Delmas a rythmé la rencontre d'un subtil « on se fait chier ». Normal quand votre équipe se crée en tout et pour tout deux occasions en 90 minutes face à la plus mauvaise défense de France. Et encore, pour l'une d'elles, c'est sur une mauvaise passe en retrait du pauvre Laurenti. « Certains ne pas dignes du club, ni du maillot », avoua un Jean-Louis Triaud consterné. On a touché le fond, oui, on peut le dire ».

La bête noire ? Tous les promus
La statistique fait aussi mal qu'un coup de burin asséné derrière la tête pendant une cuite. A domicile, Bordeaux n'a gagné aucun de ses trois matches cette saison face aux promus en Ligue 1 ! Les Girondins ont successivement été battus par Brest (0-2, le 23 octobre) et Caen (1-2, le 12 février) puis pris un petit point le 9 avril contre Arles-Avignon. Affligeant.

André = Fantômas
En milieu de semaine, Jean Tigana avait émis l'hypothèse de relancer un 4-4-2 qui avait fait ses preuves au match aller dans le Vaucluse mais ne l'a finalement pas mis en place, laissant André seul en pointe avec Modeste et Ben Khalfallah sur les côtés. Le Brésilien, avec 114 minutes sur le terrain en 14 matches débutés sur le banc avant la rencontre, a été transparent, timide. Remplacé à l'heure de jeu par Diabaté, André a été crédité d'une note de 4 dans L'Equipe du jour. Si c'est ça, la pépite annoncée...

Un sondage décapant
Complètement écœurés, de leur côté, les journalistes du site du quotidien Sud Ouest n'y sont pas allés de main morte pour alimenter leur sondage du jour. On vous laisse voir leur argumentation du jour, finalement assez compréhensible.