Accès direct au contenu

Made in PSG

Pourquoi le PSG est obligé de garder Sakho et Chantôme

Mamadou_Sakho

Contraints de jouer les seconds rôles au PSG depuis l’arrivée de Carlo Ancelotti, Mamadou Sakho et Clément Chantôme sont logiquement annoncés sur le départ cet été. Mais le club parisien, qui a longtemps répété qu’ils ne partiraient pas, possède une bonne raison de les conserver.

Quel sera l’avenir du tandem Sakho-Chantôme ? Alors que l’Olympique Lyonnais ne cesse de faire les yeux doux aux deux Parisiens, Leonardo et Carlo Ancelotti souhaitent plus que jamais les conserver. La raison peut sembler obscure pour certains, et pourtant l’entraîneur italien dispose d’une grande expérience européenne et a une idée précise en tête pour mener à bien son projet en Ligue des Champions.

Une histoire de quotas

Le règlement de l’UEFA est très simple concernant la C1 : une liste de 25 joueurs devra être communiquée par le club parisien avant le 3 septembre prochain. Jusqu’ici rien de bien dérangeant, sauf que sur ces 25 éléments huit devront avoir été formés dans un club français et parmi eux quatre doivent être issus du centre de formation francilien. Un quota qui ne date pas d’hier et qui pousse aujourd’hui Ancelotti à se montrer particulièrement rigoureux sur sa gestion de l’effectif : «Il est formé au club et c’est important pour la liste des joueurs que nous déposerons auprès de l’UEFA », annonçait le Transalpin cet été à propos de Mamadou Sakho.

Un seul pourrait partir

A ce jour, l’effectif parisien compte dans ses rangs sept joueurs susceptibles de remplir ce critère de formation : Chantôme, Sakho, Areola, Rabiot, Kebano, Bahebeck ou encore Landre. Toutefois, les trois derniers ne devraient pas faire partie du groupe professionnel cette saison, d’autant que leur manque d’expérience au plus haut niveau pourrait s’avérer pénalisant en Ligue des Champions. Mais si le PSG était amené à vendre, il pourrait tout à fait se rabattre sur l’un d’eux et laisser filer soit Sakho soit Chantôme. Le dilemme est posé, et l’OL aura donc bien du mal à engager les deux joueurs cet été sur le marché.

Lacombre : « Ils ne s’en sépareront pas »

Le conseiller du président Aulas Bernard Lacombe, qui s'est visiblement fait une raison dans ce dossier, semblait résigné lundi au micro au micro de beIn Sport : « Chantôme et Sakho sont deux joueurs difficiles à avoir parce qu’ils ont été formés au club. Le PSG est obligé d’inscrire quatre joueurs formés au club pour la Ligue des champions. Ils ne s’en sépareront pas. Le PSG nous a dit non, que ce soit du ressort du sportif ou de l’administratif ». A moins d’une surprise de taille, ni Sakho ni Chantôme ne rejoindraient donc pas l’OL cet été et le quota de formation ne devrait pas freiner les ardeurs parisiennes en coupe d'Europe.

Bisevac bientôt français ?

Outre le centre de formation, d’autres places coutent relativement cher au sein d’un effectif : celle des membres qui ne font pas partie de l’Union Européenne. A l’heure actuelle, quatre Parisiens sont concernés avec Alex, Maxwell, Thiago Motta ou encore Bisevac. Mais Le Parisien annonce que ce dernier, qui évolue en France depuis plus de cinq ans, pourrait prochainement obtenir la nationalité et libérer ainsi une place d’extra-communautaire pour le mercato. En attendant d’être fixé sur l’ensemble de l’effectif dont il disposera cette saison, Ancelotti s’efforce donc de conserver Sakho et Chantôme au club et pourrait prochainement se heurter au retour de flammes du Milan AC, également intéressé par le défenseur central.

Par Guillaume de Saint Sauveur