Accès direct au contenu

Foot - OM

Rennes/OM - Polémique : Pierre Ménès juge les deux décisions arbitrales qui font débat !

Sur son blog Canal+, Pierre Ménès est revenu sur la dernière contre-performance de l’OM, accroché par le Stade Rennais (1-1) samedi au stade de la Route de Lorient, et notamment sur deux pénalties non sifflés pour les Bretons après des mains marseillaises dans la surface de réparation.

Pour le compte de la 24e journée de Ligue 1, l’OM n’a pu ramener mieux que le point du nul de son déplacement en Bretagne face au Stade Rennais (1-1). Une rencontre qui a été marquée par deux mains involontaires de Jérémy Morel et Gianneli Imbula dans la surface de réparation, non sifflées par l’arbitre Mr Delerue. Pierre Ménès est d’ailleurs revenu sur ces deux moments chauds du match et estime que la réglementation est encore bien trop vague pour être correctement appliquée par les différents arbitres de Ligue 1.

« LA MAIN DE MOREL NE FAIT MÊME PAS DE DÉBAT »

« Les Rennais ont réclamé deux mains non sifflées dans la surface. Celle de Morel ne fait même pas débat, celle d’Imbula est un peu plus litigieuse mais le milieu olympien touche la balle avec le bras en étant emporté par son élan et là encore, je n’aurais pas sifflé. Le problème, c’est que sur d’autres terrains, d’autres arbitres auraient fort bien pu siffler deux pénalties. Ce flou artistique et ce manque d’uniformité sur les mains dans la surface commencent à devenir pesants », a-t-il publié sur son blog Canal+.

« L’ARBITRE A PEUT-ÊTRE EU PEUR DE SIFFLER… »

Au sortir de la rencontre, Sylvain Armand avait également fait part de son étonnement concernant la non-sanction de l’arbitre face à ces deux mains phocéennes dans la surface de réparation. « Je ressors quand même un peu frustré de ce résultat, car je pense qu’on a eu les meilleures situations. Et si, en première mi-temps, au moins l’un des deux penalties, qui sont quand même assez flagrants, avait été sifflé, ça peut faire deux buts d’écart et ça change le match. L’arbitre n’a peut-être pas osé siffler, ou peut-être qu’il a eu peur, je n’en sais rien. On prend quand même un point face à une belle équipe, qui est quand même deuxième du championnat », confiait l’ex-joueur du PSG.

Articles liés