Accès direct au contenu

Foot - OM

LOSC/OM - Anigo : « On ne va pas se priver de Thauvin »

José Anigo, OM

À l’approche du match entre l'OM et le LOSC ce mardi soir, José Anigo est revenu sur le cas de Florian Thauvin et sur les incidents de lundi à l’arrivée des Marseillais.

À moins d'une heure du coup d’envoi du match d’ouverture de la 16e journée de Ligue 1 entre le LOSC et l’OM, José Anigo est revenu sur le retour de Florian Thauvin dans le Nord de la France. Pour rappel le joueur a été transféré dans les dernières heures du mercato à l’OM, sans jamais avoir porté le maillot du LOSC. « Florian Thauvin ? Lille, depuis le début, a défendu son intérêt. Ce sont des choses qui arrivent de convoiter un même joueur. Mais quand c’est fini, c’est fini. »

« CE GENRE D’ÉVÈNEMENTS VONT LE FAIRE GRANDIR »

« Les deux clubs ont une bonne entente. Que l’on déteste Thauvin car il a fait ça à Lille je peux le comprendre mais il portera certainement bientôt le maillot de l’équipe de France… Non, on n’a pas pensé à ne pas l’aligner, il est conscient de la difficulté de ce qui l’attend mais c’est peut être ce genre d’évènements qui vont le faire grandir, a confié José Anigo dans Luis Attaque sur RMC. On ne va pas se priver de Florian qui est en ce moment un joueur majeur. Il marque des buts et fait des passes décisives. Ça va être dur pour lui pour l'avoir vécu avec un garçon comme Christophe Dugarry. » 

« D’HABITUDE IL Y A TOUJOURS UNE SÉCURITÉ RENFORCÉE »

« Les incidents ? Il y a des réunions préfectorales. Le cas Thauvin a été évoqué. On a été très surpris de voir des supporters de Lille aussi proches, a indiqué le directeur sportif de l’OM. Les insultes ça fait partie du folklore, c’est la vie, c’est comme ça. Mais d’habitude il y a toujours une sécurité renforcée. Je n’ai pas compris pourquoi ils étaient aussi proches des joueurs et du staff. Ça a un peu dégénéré mais heureusement que les policiers en civile ont contrôlé l’échauffourée. »

Articles liés