Accès direct au contenu

Prise de tête

OM : les options tactiques de Baup pour remplacer Cheyrou et Ayew

Elie Baup

Sans Benoît Cheyrou suspendu et André Ayew blessé, Elie Baup va devoir composer une nouvelle formation face au FC Sheriff. Voici les solutions qui s’offrent à lui.

En fin tacticien qu’il est, Elie Baup a du tourner et retourner les schémas pour offrir une nouvelle composition d’équipe face au FC Sheriff. En effet, il doit gérer deux absences de taille. Benoît Cheyrou et André Ayew ne seront pas du déplacement en Moldavie. Le premier est suspendu alors que le second s’est blessé à la cheville lors du match contre Sochaux (2-0). Voici les schémas tactiques qu’Elie Baup peut former pour le match d’aujourd’hui.

La plus logique

La composition la plus probable que peut afficher l’entraîneur marseillais ce soir est celle de l’assurance et de l’expérience. Cela implique un repositionnement de Morgan Amalfitano plus bas, en six. Un poste qu’il se dit prêt à occuper à l’heure où l’arrivée de Boudebouz pourrait impliquer à l’ancien Lorientais de laisser sa place. « J'ai joué beaucoup à ce poste à Sedan, on m'a appris à bosser défensivement. J'ai pas mal appris, maintenant, je sais le faire. Je peux pallier à ça, après, c'est au coach de voir, mais cela ne me gêne pas. Que je sois à droite, dans l'axe ou à gauche, le plus important, c'est la volonté et l'envie. ».Cette disposition fait aussi entrer en jeu Raspentino pour une première titularisation et lui donnerait une chance de montrer ce qu’il vaut à son coach .

Avec les jeunes

Plus osé serait le pari de la jeunesse pour le tacticien olympien. Elie Baup pourrait décider d’aligner une équipe à la moyenne d’âge peu élevée. Cela permettrait aussi de faire souffler les cadres qui ont joué tous les matchs de la préparation plus les deux premiers matchs de championnat. Deux joueurs pourraient ainsi se montrer aux yeux du coach. Le jeune Raffidine Abdullah (18 ans) pourrait avoir du temps de jeu face à Tiraspol, en lieu et place de Benoit Cheyrou. Le vice-capitaine de l’OM s’est d’ailleurs montré particulièrement élogieux sur son jeune co-équipier : « C’est un joueur plein de talent, qui a une bonne vision du jeu. Il joue simple, il est très habile balle au pied, sans faire de touches de balle supplémentaires, et défensivement, il n’a pas peur d’aller au charbonC’est un très bon joueur en devenir. ». Alexander N’Doumbou pourrait aussi entrer en jeu. Elie Baup pourrait ainsi lui signifier qu’il compte sur lui alors qu’on dit le joueur partant. La Gabonais n’a pas joué une seule minute depuis son retour des Jeux Olympiques. Une situation qui a tendance à l’agacer d’autant plus qu’il envisage de disputer la Coupe d’Afrique Des nations en janvier prochain. Son nom pourrait apparaître sur les terrains de Ligue 2 mais Elie Baup ne doit pas perdre de vue que d’autres départs sont à venir et qu’il faudra assurer ces absences. Une solution que le coach olympien n'écarte pas si l'on se réfère à ses dernières déclarations. «C’est la logique d’un groupe de ne pas jouer toujours avec le même onze de départ. A. Ayew, Azpi ou encore Cheyrou ne sont pas là mais cela permettra aussi de donner du temps de jeu à d’autres. C’est intéressant car on ne fait pas une saison avec les mêmes 11 joueurs.».

Plus improbable : avec Rémy

La dernière option met le 4-4-2 à l’honneur avec la possible apparition de Loïc Rémy qui n’a pas rejoué depuis sa blessure au genou. Cette option serait utilisée en cours de match pour donner un peu de temps de jeu à Rémy. Associé à Gignac devant, le visage de l’Olympique de Marseille prendrait une tournure résolument offensive.

Par Arnaud Boisteau