Accès direct au contenu

Confidences

OM : les interrogations inquiétantes de Pape Diouf

Pape diouf

Invité de l’émission Luis Attaque sur RMC en compagnie de l’ancien président du PSG Alain Cayzac, Pape Diouf s’est confié à l’approche du Clasico, dimanche soir au Vélodrome. Entre souvenirs, interrogations et avenir.

« Les minots ? Des héros »
Président du club olympien entre 2005 et 2009, Pape Diouf a donc vécu plusieurs Clasicos. Mais pour choisir le plus marquant, il n’a pas hésité. « En 2006, je ne m’entendais pas avec le président de l’époque (nldr : Pierre Blayau) donc nous n’avons pas trouvé de solution. C’était le match le plus facile de leur vie. Une défaite aurait été logique mais ils ont accroché le nul et sont revenus en héros. » Dans un échange très amical, il a également souligné ses bons rapports avec Alain Cayzac, président parisien entre 2006 et 2008. A l’instar de son homologue parisien, il n’a pas réfuté le caractère spécial du Clasico : « C’est le match de l’année pour les supporters. Une fois, ils sont venus me voir et m’ont dit : 'Peu importe le classement, il faut gagner contre le PSG'. Une victoire peut sauver une saison. »

« Tous les ans, l’OM doit jouer le podium »
Le présent a rapidement pris le dessus sur les souvenirs de président. Toujours proche du milieu du football, Pape Diouf a suivi de près le début de saison de l’OM et émet certaines réserves : « Cet OM interroge. D’un côté, il y a ces six victoires d’affilée et un effectif de qualité composé d’internationaux français et étrangers. De l’autre, on voit très bien que l’effectif est limité, tant qualitativement que quantitativement. Mais peu importe, l’OM ne doit pas se contenter d’une 5ème place comme l’a annoncé le président en début de saison. L’OM doit jouer le podium chaque saison. » Diouf a aussi voulu mettre en avant le climat apaisé qui règne autour du club après la fin des tensions en coulisses.

« Un retour à l’OM ? Je n’y pense pas »
L’ancien journaliste n’a pas pu éviter la question sur un possible retour à l’OM : « Je ne me pose pas la question d’un retour. J’ai pris du recul par rapport à la gestion du club, je ne suis plus qu’un simple supporter, abonné, qui se rend au stade à tous les matchs. Je suis heureux quand l’OM gagne, tout simplement. » Diouf est aussi monté au créneau concernant la restriction du nombre de supporters adverses lors des Clasicos. « Il faut mettre fin à ces restrictions. Les minorités l’emportent et c’est regrettable. » Déjà trois années que Pape Diouf n’est plus à la tête de l’OM mais c’est un homme concerné et serein qui espère une victoire de l’OM ce dimanche.

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine en kiosques ou en ligne