Accès direct au contenu

Jour de repos

OM lenfer du dimanche

le10sport

Jouer le dimanche à 17h est un cauchemar pour l'OM. C'est pourtant ce qui attend les Marseillais demain contre Montpellier. Mais pourquoi, diable, ont-ils autant de mal ?

Avant le nul contre Toulouse (2-2), l’OM avait joué deux fois un dimanche à 17h. Le bilan : une défaite au Ray devant Nice (0-1, 16e journée) et un succès à Nancy (2-1, 25e journée). Quatre points en trois matches, ça ne ressemble pas à un futur champion en puissance. Si Didier Deschamps a déjà mis ce mauvais bilan sur le dos de la chaleur et du chamboulement du programme d'entraînement de la semaine, le 10 a essayé de trouver d'autres arguments :

Le poulet-frites sur l'estomac
Le dimanche midi, selon un récent sondage, le repas de prédilection des Français reste le mythique poulet-frites de la belle-mère, suivi de près par le gigot-flageolets. A 17h, les Marseillais n'auraient-ils pas fini leur digestion ou éliminé toutes les toxines ?

Trop proche de l'apéro
17h, à Marseille, c'est presque l'heure de l'apéro. L'avant-goût de prendre un bon jaune sur le zinc (avec modération) doit forcément titiller les joueurs de l'OM à un moment ou à un autre. C'est vrai, qui pourrait résister à une petite tournée si fraîche saupoudrée d'une poignée de cacahuètes bien grasses ?

Trop d'images choc dans Téléfoot
L'émission dominicale présentée par Christian Jeanpierre montre peut-être trop d'images choc aux Olympiens. Notamment le tour d'Europe, en Espagne, Allemagne, Italie et Angleterre avec des buts de génie à gogo, qui donne peut-être trop mal à la tête aux Marseillais. Tout ce flot d'idées pour être bons, c'est trop. Mais soyons honnêtes, cette hypothèse est peu crédible. Téléfoot n'a pas été programmé dimanche dernier à cause du Grand Prix de Malaisie. Attention, retour dès demain de la doublette CJ-Bixente. On va donc savoir.