Accès direct au contenu

POSTE POUR POSTE

OM : J. Ayew est-il meilleur que A. Ayew ?

Placé devant à gauche comme son frère André lors du match à Reims (0-1), Jordan Ayew s’est dévoilé buteur décisif contre le Sheriff Tirsaspor (1-2). De quoi se demander s'il n'est pas meilleur à ce poste. C’est notre sondage du jour.

Oui, il est plus réaliste

Si on prend en compte le début de saison, le plus jeune des frères Ayew a été titularisé deux fois toutes compétitions confondues et hier soir contre le Sheriff Tirsaspor il a marqué sur les deux occasions qu’il a eu. Oui, mais André Ayew a lui aussi inscrit son doublé lors du match retour face à Eskisehirspor (3-0) sauf qu’il a un match de plus dans les jambes. Une chôse est sûre, les deux savent marquer en Europa League.

Non, il n’est pas constant

C’est souvent ce qu’on lui reproche au plus jeune des frères Ayew, son manque de stabilité dans la performance. Jordan va être capable de délivrer un doublé comme d’être fantomatique le match suivant alors qu'André Ayew est plus constant et c’est sans doute pour cette raison qu’il est un élément indispensable du dispositif d’Elie Baup.

Oui, il offre plus de solutions tactiques

Jordan Ayew peut aussi bien jouer devant à gauche comme en Moldavie ou à droite comme à Reims ou même seul en pointe alors qu’André Ayew est bien plus à l’aise sur son côté gauche uniquement. Une polyvalence qui peut faire la différence dans une période où Marseille se reconstruit et fait face à des absences de cadres.

Non, il manque de sang-froid

Il est là le gros défaut de Jordan Ayew : sa réactivité et son manque de sang-froid en match. Il s’est illustré hier soir par un mauvais geste, frustré d’avoir perdu le ballon, il a poussé son adversaire au visage écopant d’un carton jaune. On se souvient aussi d’un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion écopé face à Dortmund pour simulation. De manière générale, il doit être capable de se concentrer uniquement sur son jeu et oublier les faits de jeu. Son frère, André, est plus serein sur ce plan.