Accès direct au contenu

L’art de la com’en trois leçons

OM - Dassier : Les supporters ne comprennent rien

Les supporters marseillais s'étaient indignés des primes perçues par les joueurs de l'OM après la victoire à Nancy (1-2). Jean-Claude Dassier, le président marseillais, leur a répondu. Pas très subtil.

Au soir de la victoire à Nancy (1-2) dimanche, les joueurs de l’Olympique de Marseille avaient eu droit à une double prime de la part de leurs dirigeants. Face à un club qui flirte avec la zone de relégation et joue le maintien, la récompense était franchement très généreuse et avait choqué la plupart des supporters marseillais. Surtout au vu des salaires conséquents déjà perçus par les joueurs. Face à cette polémique, le président de l’Olympique de Marseille, Jean-Claude Dassier a tenu à leur répondre, dans un entretien accordé à La Provence. « Si l’on s’étonne de ça, c’est qu’on ne comprend pas grand-chose. Beaucoup s’en offusquent ? C’est leur problème, a coupé net Jean-Claude Dassier. Mais au club, on va même aller plus loin encore ! On aborde maintenant trois rencontres de championnat essentielles (Lille, Rennes, PSG) et avec Antoine (Veyrat), on va voir comment on peut bâtir un système de récompenses. Si les supporters ne le comprennent pas, je le regrette. Mais pour autant, je ne vais pas changer ce que je considère comme parfaitement naturel et normal. »

Dassier trouve que les supporters marseillais sont des girouettes
Jean-Claude Dassier est même allé plus loin en critiquant notamment la volte-face des suporters marseillais, qu’il qualifie entre les lignes de girouettes. « On ne peut pas à la fois un week-end reprocher à l’équipe de ne pas se bouger - souvenez-vous de la fameuse banderole (ndlr : « Bougez-vous le cul ! » , lors de la récpetion d’Arles-Avignon, le 5 février dernier) - et puis une autre fois oublier qu’on a pratiquement fait le plein de points depuis un mois et demi, a souligné le président de l’OM. Quand on est supporter, on ne peut pas exiger les résultats les plus spectaculaires possibles - et je rappelle que l’OM en a été privé durant un sacré paquet d’années - et puis considérer qu’il y a toujours trop d’argent pour les joueurs. Il faut savoir ce qu’on veut dans la vie et être un peu cohérent. » Le message comme à chaque fois plein de tact du président Dassier risque à nouveau de ravir les supporters marseillais. Mieux, lui, qui n’était déjà pas beaucoup apprécié devrait se les mettre définitvement à dos. Au niveau communication, c’est du grand art !

Dassier : « Tant pis pour ceux qui ne comprennent pas »
« Cette décision a évidemment fait plaisir aux joueurs. Ce n’est même pas une question d’argent, car par rapport aux salaires, il s’agit de sommes modestes, a tenu a précisé Jean-Claude Dassier. Il faut considérer ce geste comme un signe de solidarité forte et d’encouragement. » Le président marseillais n’a visiblement pas les mêmes notions de modestie et de solidarité que tout le monde. Mieux, avec un petit ton provocateur, Jean-Claude Dassier a promis que les primes seraient encore conséquentes si l’OM venait à battre Lille dimanche prochain. « Et tant pis pour ceux qui ne comprennent pas », s’est-il permis d’ajouter. Sauf que Lille, leader du championnat, n’est pas Nancy. Et là tout le monde aurait parfaitement compris.