Accès direct au contenu

On repart de Zéro

OM : Cheyrou veut tourner la page

Après une saison compliquée, marquée par une dixième place au classement, Benoît Cheyrou, l’un des plus anciens de l’effectif de Marseille, est ambitieux. A l’aube du début de saison de l’OM (à Reims ce soir), le milieu de terrain ne vise qu’un objectif, le titre.

Depuis cinq ans maintenant qu’il est là, Benoît Cheyrou a tout connu avec l’Olympique de Marseille. Des premières années sans trophées au doublé Championnat-Coupe de la Ligue de 2010, les saisons se suivent et ne se ressemblent pas pour le milieu de terrain. Et si il y a bien une saison que le joueur ne veut pas revivre, c’est bien la dernière. Un exercice 2011/2012 très dur pour l’OM, qui a terminé 10ème du championnat, et que le quart de finale de Ligue des Champions et la victoire en Coupe de la Ligue n’ont pas fait oublier. Mais malgré tout, Cheyrou est ambitieux pour cette année.

« Je joue pour gagner le championnat »

 Dans une interview qui paraît aujourd’hui dans Le Parisien, l’ancien auxerrois revient sur les objectifs du club. « A l’OM, la qualification pour la Ligue des Champions est l’objectif minimum ». Mais du point de vue personnel, celui qui a déjà porté le brassard de capitaine va plus loin. « Quand je porte ce maillot, j’ai joue pour gagner le championnat. Depuis la fin de saison dernière, catastrophique, je me projette vers l’avant. Je veux faire partie de ceux qui aideront à reconstruire le club » explique le petit frère de Bruno Cheyrou, qui estime que le club phocéen est reparti sur de bonnes bases.

« Il y a eu une réunion pendant la préparation de Divonne entre les joueurs et le staff. Tout le monde a dit ce qu’il pensait, on veut tirer dans le même sens. On a envie de donner une meilleure image du club. On a bien parlé, ça passe par des actes au quotidien maintenant ». Ces « actes » dont parle l’ex-international espoir, ce serait notamment une victoire, ce soir à Reims, pour lancer idéalement cette nouvelle saison. Ce qui est sûr, c’est que Benoît Cheyrou, l’un des rares marseillais à avoir vécu le titre (ils ne sont plus que huit), est plus que jamais décidé à tourner la page de l’an dernier.