Accès direct au contenu

Valse de latéraux

OM : Azpi vers Chelsea dans la semaine ?

Chelsea aime la Ligue 1. Après avoir débauché Eden Hazard à Lille à prix d’or, les Blues s’intéressent depuis plusieurs semaines à César Azpilicueta. Si les prétentions financières marseillaises semblaient avoir découragé les vainqueurs de la Ligue des Champions, la situation de certains latéraux du club pourrait venir changer la donne.

La nécessité d’un latéral droit à Chelsea
A Chelsea, on craint la pénurie. Hier, lors du Community Shield, Ivanovic a laissé ses partenaires à 10 dès la 42e minute, portant une grande part de responsabilité dans la défaite face à City (3-2). Face à ce nouvel évènement, l’entraîneur des Blues, Roberto Di Matteo, aurait expressément demandé, selon le quotidien Metro, à ses dirigeants de relancer la piste César Azpilicueta. En contact pendant plusieurs semaines, l’OM et Chelsea ne sont pas parvenus jusqu’alors à se mettre d’accord sur le prix du transfert, alors même que le joueur a manifesté son envie de découvrir la Premier League. Vincent Labrune exigerait 12 millions alors que les dirigeants londoniens n’en offriraient qu'entre 7 et 8. Mais la situation pourrait donc évoluer sous la pression du coach italien. En effet, ce dernier dispose de trois latéraux droits : Ivanovic, Paulo Ferreira et le jeune Hutchinson. Simplement, il ne compte pas sur les deux derniers que l’on dit sur le départ. Azpi est donc devenu une nécessité.

Marseille dans le rouge en défense
Si le départ du latéral espagnol venait à se confirmer, les Marseillais feraient face à un groupe très réduit en défense. Avec Diawara blessé jusqu’en octobre, Mbia encore dans le doute quant à son avenir, l’OM ne disposerait plus que de Nkoulou, Fanni et N’Diaye comme joueurs expérimentés. Des options limitées donc, alors qu’Elie Baup est déjà confronté à un problème de profondeur de banc. Vincent Labrune pourrait néanmoins si besoin est, utiliser l’enveloppe du transfert pour recruter en défense. Mais trouver un joueur capable de remplacer Azpilicueta avec brio ne sera pas tâche aisée.