Accès direct au contenu

Revanche brésilienne

Lyon utilise ses revanchards

le10sport

Ederson et, à un degré moindre, Bastos ne disposaient plus des faveurs de Claude Puel. Leurs retours dans le onze de départ lyonnais a été fracassant pour une ample victoire de l'OL à Sochaux (0-4).

Ederson n’avait plus été aperçu en championnat depuis le 20 janvier (Lorient-Lyon, 1-3) et n’avait plus connu de titularisation depuis le 21 novembre (Grenoble-Lyon, 1-1). Michel Bastos, lui, n’avait plus marqué depuis le 20 décembre (Monaco-Lyon, 1-1). Les deux hommes auront attendu une rencontre post-européenne pour se relancer. Avec éclat et en une seule mi-temps.

Pour se rassurer, Michel Bastos s’est appuyé sur sa grande force : les coup-francs. Il en envoyait un à ras de terre, surprenant Richert dès la 5e minute. Avec une frappe puissante, il doublait la mise (25e). Il s’offrira ensuite le coup du chapeau en reprenant du plat du pied un centre d’Ederson qui avait joliment effacé Dramé (26e). L’ancien Niçois trouvait dans cette passe la récompense d’une activité dans le couloir droit disparue depuis de longs mois.

L’OL revient à 5 longueurs de Bordeaux, avec un match en plus, et ajoute enfin la manière réclamée depuis le début de l’année. Le tout quelques jours après avoir dominé le Real Madrid (1-0) en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Pas mal pour un club qui était censé être en crise à la trêve.