Accès direct au contenu

Ou le nouveau Loïc Rémy ?

Lyon : « Lacazette me rappelle Benzema »

Lyon : « Lacazette me rappelle Benzema »

Alexandre Lacazette est l'homme en forme de l'Olympique Lyonnais. Suffisamment pour devenir le futur grand attaquant français ?

« Je pense que j'ai enlevé cette étiquette de joker auprès du coach et du staff. » La phrase est signée Alexandre Lacazette suite à son but face à l'Apoël Nicoisie en 8e de finale aller de la Ligue des champions (victoire 1-0 de Lyon). L'attaquant de l'Olympique Lyonnais est en plein boum. Il a marqué trois buts lors de ses quatre dernières titularisations sous le maillot de l'OL. Après un début de saison difficile, l'international espoir est en train de se faire une place dans le onze de départ de Rémi Garde. « Il est dans une phase de progression juge Francis Smerecki, qui le suit depuis de longues années dans les équipes de France jeune. Il a pris conscience de certaines choses. Il a franchi un palier. » Pour notre consultant Grégory Coupet, « le déclic, c'est cette prise de conscience de mettre plus d'intensité aux entraînement. » Et ça c'est traduit sur le terrain par une prise de responsabilités. « Je me lâche plus » a avoué le Lyonnais après son premier but en Ligue des champions.


Coupet : « Il met le feu aux défenses »
Quand Alexandre Lacazette est en confiance, ça fait mal. « Ce qui est inné chez lui, c'est sa vivacité balle au pied et sa rapidité d'enchaînement explique Francis Smerecki. Il a aussi cette qualité et cette présence devant le but. » Pour Erick Mombaerts, son coach chez les espoirs, « Il a mis plus d'engagement, d'intensité, de détermination, d'anticipation et de prises d'initiatives dans son jeu créatif. Il s'est adapté aux exigences du haut niveau. Dans les petits espaces, il est capable de prendre les bonnes décisions : tirer, passer ou combiner. Il est de plus en plus juste. Et avec son goût prononcé pour la finition, ça fait souvent mouche ! Il me rappelle Benzema, qui a lui aussi commencé à gauche à Lyon. Dans un grand club, un jeune joueur a besoin de prendre confiance et de s'adapter au jeu de haut niveau. Il oeuvre dans des zones où il y a moins de pression. Il faut lui laisser le temps. » Grégory Coupet est aussi sous le charme. « C'est un joueur qui provoque, il est tonique, il ose, il va vite et met le feu aux défenses. Il a un bel avenir à Lyon. »

Retrouvez l'intégralité de cet article dans Le 10 Sport, depuis jeudi dans vos kiosques ou en ligne sur www.lekiosque.fr