Accès direct au contenu

Confessions

Lyon : La surprenante évolution de Gonalons

Lyon : La surprenante évolution de Gonalons

Membre régulier de l'équipe de France, Maxime Gonalons a pris une nouvelle dimension en club. Une situation qui ravit le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais. Comme il l'a confié sur le site officiel du club.

« Avouer que j’ai grandi »
Forme à l’OL -à l’instar des Karim Benzema et Hatem Ben Arfa, partis depuis s'épanouir sous d’autres cieux- Maxime Gonalons se révèle être aujourd’hui un cadre de l’effectif de Rémi Garde. Un costume qu’il accepte d’endosser malgré son jeune âge (23 ans). « J'essaye de m’impliquer et de prendre la parole dans le vestiaire. Le collectif a beaucoup d’importance à mes yeux, je pense "équipe", et j’ai de l’ambition pour elle, car quand tu remportes des trophées, comme la Coupe de France l’an passé, ce sont des moments merveilleux à partager, a-t-il indiqué, avant d’évoquer plus en profondeur sa situation. Après à titre personnel, tu acquiers de l’expérience, tu deviens plus "malin" et l’enchaînement des matchs te fait progresser. Tu les appréhendes moins parce que tu te concentres différemment. Là oui, je peux volontiers avouer que j’ai grandi. »

« Je ne perds pas de vue cette notion de travail »
Malgré tout, le milieu de terrain de Lyon -appelé régulièrement par Didier Deschamps depuis sa nomination chez les Bleus- n’est pas du genre à se contenter de ce qu'il a. Il cherche plutôt à essayer d'avoir ce qu'il n'a pas. « Bien sûr que des choses ont changé, comme l’Equipe de France ou le vice-capitanat au club, j’en ai conscience, mais ça ne me préoccupe pas. Même si je suis heureux de la tournure des évènements, je ne perds pas de vue cette notion de travail, a-t-il rappelé. Depuis toujours je me concentre uniquement sur le futur proche. C’est mon mot d’ordre. Il m’a permis de franchir étape par étape. »

« Un même objectif... le podium »
Et pour cela, Gonalons le répéte à qui veut l'entendre : l'OL, qui réalise un début de saison fracassant, est le club parfait pour évoluer. « En terme d’état d’esprit, au vu des prestations, il y a une vraie dynamique positive. Une osmose s’est créé, je peux parler aussi du centre de formation, il est très performant, preuve en est le nombre de jeunes qui frappent à la porte de l’équipe pro. Nous sommes tous tournés vers un même objectif : à savoir le podium. Si l’on poursuit sur cette moyenne de deux points par match, on y sera…» Et pourquoi pas aller se mêler à la lutte pour le titre de champion de France ? Possible, d'autant que Lyon ne compte q'un point de retard sur le PSG, et ce alors que les Gones ont joué un match de moins. « La concurrence sera rude car la lutte au bout de douze journées est déjà alléchante. Je pense à Paris évidemment, Marseille a bien débuté, puis Lille, Bordeaux et même Saint-Etienne : c’est hyper serré ! »