Accès direct au contenu

Objectifs

Lyon encore un espoir

Distancé par Bordeaux en Ligue 1, l'OL semble condamné à laisser tomber le titre et viser la qualification en Ligue des Champions. A moins que le spécialiste des fins de saison en fanfare ne nous gratifie de sa spéciale... Mais les Rhodaniens en ont-ils les moyens?

6ème de Ligue 1 à la trêve. Depuis 2002-2003, l'OL n'avait pas connu une première demi-saison plus pénible, à 13 points du fauteuil de leader dans lequel est confortablement installé Bordeaux. Une place que l'OL aimerait bien récupérer d'ici lle moi de mai 2010. Seulement voilà, les dernières performances des Gones n'incitent pas à l'optimisme. Avec une seule victoire lors des huit derniers matchs de championnat et un niveau de jeu insuffisant par rapport à ses glorieuses devancières, l'équipe de Claude Puel n'a pas montré qu'elle pouvait remonter la pente. Quelques blessés handicapent toujours l'effectif (Clerc, Ederson et Cleber Anderson, qui serait peut-être utile pour renouveler une défense bien friable), un mal récurrent depuis plusieurs saisons. Mais l'ancien préparateur physique Robert Duverne, parti cet été, planifiait sa préparation estivale pour que ses joueurs connaissent leur pic de forme lors de la deuxième partie de saison. Une méthode qui avait par exemple permis à l'OL de remonter 8 points à l'AS Monaco en 2003-2004. Pas sûr que ce programme ait été reconduit par Vincent Espié cette année, où l'OL voulait surtout reprendre le plus vite possible sa domination sur la Ligue 1.

Régénération

La trêve pourrait néanmoins s'avérer salvatrice pour le club au sept titres de champion de France: pour retrouver de la fraicheur sur la plan mental en premier lieu, comme le souhaite Miralem Pjanic; pour travailler ce jeu tant décrié, comme l'a assuré Claude Puel; mais aussi peut-être pour recruter quelques éléments susceptibles de relancer la machine (Valbuena'), même si le club ne s'est pas encore décidé sur ce point. L'arrivée d'un vrai leader mental, un manque souligné par notre consultant Daniel Bravo, ne serait pas de trop... D'autant que comme le prouve la qualification pour les huitièmes de finale de la C1, la formation lyonnaise est capable de hisser son niveau de jeu. Suffisament pour remporter ce qui serait le plus innatendu de ses titres de champion de France?