Accès direct au contenu

Veste réversible

Lucho se moque ouvertement de l’OM

Lucho Gonzalez reste à l'OM. Un choix à contre c'ur puisque l'Argentin voulait partir après le home-jacking dont il a été victime. Aujourd'hui, il retourne sa veste. En L1, ce n'est pas le premier. Absent des convocations de l'Albiceleste depuis avril 2009, Lucho Gonzalez était titulaire en amical face au Venezuela ce vendredi (1-0). Une victoire quil a partagée avec Javier Pastore après avoir répondu à plusieurs questions concernant la sélection, le sélectionneur, mais aussi son club actuel et ses envies d’ailleurs. Le Marseillais répond sincèrement au quotidien argentin La Nacion. Enfin presque.

Lucho, double-face
Lucho déclare notamment n’avoir jamais voulu quitter l’OM. Pourtant, José Anigo a donné une autre version jeudi soir sur l'antenne de RMC : « Oui, il voulait partir et me l’a dit. » Le directeur sportif marseillais poursuit : « Après son home jacking, Lucho était sous le choc. » Une décision prise à chaud donc pour un Anigo gêné, qui tenait clairement à protéger son joueur. Mais quand on sait que le contrat de Lucho le liant à l’OM contient désormais une clause libératoire fixée à 3,5 M€, on se demande si ce n'est pas un bon de sortie pour l’année prochaine. En Ligue 1, Lucho Gonzalez n'est pas le seul à porter une veste réversible.

L'antécédent Michel Bastos
Au début de l'année 2011, Brésilien Michel Bastos est allé encore plus loin puisqu'il criait en effet son amour pour la Juventus dans la presse italienne : « J'ai connu de nombreuses satisfactions personnelles avec Lyon mais il est temps de gagner des trophées. Et je veux le faire avec la Juventus. Déjà l'an dernier, je le voulais, mais maintenant je vais être Bianconero, c'est sûr. » Finalement, la Vecchia Signora ne voulait plus de lui. Depuis, le discours de Bastos a changé et même ses coéquipiers se sont mis au diapason, à l'image de Cris : « Michel est mon ami. Il a décidé de rester à l’Olympique Lyonnais. En fait il ne voulait pas partir, il avait juste dit au président que s’il y avait une possibilité arrangeant les deux parties, il était prêt à l’étudier. C’est bien, il ne va penser qu’à l’OL et à l’équipe. Il est costaud. Il sera un joueur important pour nous. »