Accès direct au contenu

Garcia y croit

LOSC : Ryan Mendes, symbole de laprès-Hazard

Ryan Mendes

Recruté au Havre cet été, Ryan Mendes devrait logiquement être titulaire vendredi soir à Rennes. Un nouveau test capital pour l’attaquant cap-verdien, qui symbolise clairement l’avenir du club selon Rudi Garcia.

Victime d’un sérieux manque d’inspiration offensive depuis le départ d’Eden Hazard, Lille devra impérativement l’emporter vendredi soir à Rennes pour relever la tête en Ligue 1. Tout droit sorti de Ligue 2 où il réalisait des prouesses avec Le Havre, Ryan Mendes entend bien gagner une place de titulaire le plus rapidement possible au Grand Stade. Auteur d’une sortie plutôt timide mais intéressante la semaine passée face à Lyon, il aura encore une carte à jouer en Bretagne.

« Qu’il continue à jouer libéré... »

Dans l’esprit de l’entraîneur lillois, Ryan Mendes est un feu follet capable de sortir un coup de génie à tout moment. Un profil qui rappelle clairement celui d’un certain Eden Hazard, parti du LOSC l’été dernier après avoir brillé durant plusieurs saisons. Pour Garcia, son nouvel attaquant cap-verdien possède un énorme potentiel : « Je ne suis pas surpris par Ryan. J’ai fait beaucoup pour convaincre le président d’accéder à ma demande. Qu’il continue à jouer libéré, comme au Havre. Si les jeunes n’ont pas le culot et l’audace, qui va les avoir ' », se demande Garcia dans les colonnes de L’Equipe.

Un danger pour le tandem Kalou-Martin ?

L’ancien Havrais n’est pas le seul à avoir débarqué cet été dans le Nord. Salomon Kalou et Marvin Martin, les nouveaux titulaires habituels sur les ailes, avaient la lourde charge de faire oublier Hazard à leur arrivée. Finalement, la concurrence apportée par Mendes pourrait contraindre Garcia à revoir ses plans : « A lui de mettre le doute dans mon esprit et de me montrer qu’il pourra postuler quand les deux joueurs offensifs reviendront », précise le technicien lillois. Ce déplacement au stade de la Route de Lorient sera une nouvelle chance pour lui de prouver sa valeur au groupe. Après tout, le LOSC ne demande pas mieux par les temps qui courent.