Accès direct au contenu

L’ombre de Hazard

LOSC : Pedretti, le grand perdant ?

Benoit Pedretti

Et si le départ de Hazard avait des répercussions sur le temps de jeu de Pedretti. Depuis l’arrivée de Martin, recruté avec l’argent obtenue lors de la transaction du Belge, l’ancien sochalien reste sur le banc.

Les Lillois ne se réjouissent pas du départ d’Eden Hazard, nouveau joueur de Chelsea. Benoit Pedretti encore moins. Alors que la saison passée, il avait, pour sa première année dans le club lillois, glané ses galons de titulaire au sein du milieu à trois, il semble pour cette saison promis à un temps de jeu moindre. En effet, avec le pactole glané par la vente du prodige belge, les dirigeants nordistes ont parié sur le jeune Marvin Martin. Mais l’ancien sochalien, devenu international tricolore, n’a pas les mêmes qualités que le nouveau Blues. Quand Hazard, d’un coup de génie, faisait la différence tout seul, Martin, lui, a besoin d’un collectif fort pour donner sa pleine mesure. Le LOSC est donc l’endroit idéal pour son épanouissement, au cœur de cette formation. Mais dans l’effectif lillois, certains vont payer cette arrivée…

Garcia préfère Martin

Benoit Pedretti, trente et un an, entame cet été sa douzième saison au plus haut niveau. Monstre de régularité, il a comptabilisé lors de dix de ces années plus de trente rencontres de Ligue 1. Seules sa dernière année à Auxerre, marquée par des blessures, et sa saison lyonnaise, broyée par la concurrence, ont comptabilisé « seulement vingt rencontres » de championnat. Une situation qui pourrait donc se reproduire lors de cet exercice 2012-2013, avec l’arrivée de Marvin Martin, qui truste une place dans le milieu à trois des hommes de Rudi Garcia.

Une décision durable ?

Pour commencer la saison, à Saint-Etienne, l’entraîneur nordiste avait fait son choix. Mavuba et Balmont, les anciens, étaient accompagnés du petit nouveau Marvin Martin. Benoit Pedretti, très bon la saison passée, devait admirer ses copains du banc. Rentré seulement à la 87e minute, l’ancien marseillais offrait même la victoire aux siens au bout du temps réglementaire. Pas suffisant apparemment puisque ce soir, pour l’inauguration du Grand Stade, Benoit est une nouvelle fois annoncé sur le banc. Son profil, trop défensif, lui coûte sa place. Garcia apprécie le jeu de Martin et ne veut pas bouger ses deux patrons Mavuba et Balmont. Une situation qui ne devrait pas bouger pour les matchs importants du LOSC. Difficile à avaler pour Pedretti…