Accès direct au contenu

Confession

Loic Remy Je vaux a peine la moyenne

Peu bavard en dehors comme sur le terrain depuis son arrivée à Marseille, Loïc Remy, qui devrait retrouver une place de titulaire en raison de l'absence de Valbuena, dresse un bilan sans langue de bois sur ses six premiers mois à l'OM.

Loïc Remy s'est exprimé dans les colonnes de l'Equipe sur sa situation à Marseille. Extraits.

« C'est ma première année, il y a des repères à prendre, ce n'est pas évident. Les matchs qui arrivent constituent sans doute une bonne occasion de me montrer. Si je devais me mettre une note sur mes six premiers mois à l'OM, je me mettrais limite la moyenne. Et je me mettrais la même appréciation qu'on me mettait à l'école : A des capacités mais peut mieux faire. Sans m'être fondu dans la peau du remplaçant, il faut que je regagne ma place. »

« Gueuler voudrait dire que je suis faible »

« Ma situation, je ne la prends pas mal. Ce n'est pas une punition. Gueuler voudrait dire que je suis faible, que c'est le seul recours. Ce n'est pas ma philosophie. Je pense que tout n'est pas rose. Au contraire, je pense que ce qui m'arrive peut me faire avancer. »

Muscle ton jeu !

« Le coach, parfois, me dit que je suis trop gentil, que je ne donne pas l'impression de vouloir tout casser. On en revient à mon image. Je mets l'engagement que je peux mettre. Je vais essayer d'en mettre plus. D'autres me disent : muscle ton jeu, mets des brins ! Ce n'est pas dans mon style et on ne change pas radicalement du jour au lendemain. »