Accès direct au contenu

Rami n’aime pas le synthétique

Le onze bidon de L'Equipe

Comme à chaque journée de championnat, le10sport.com recueille les plus mauvaises notes attribuées par le quotidien sportif pour désigner ceux qui n'auraient pas dû jouer ce week-end lors de la 32e journée.

Le onze bidon de la 32e journée

Apoula Edel (PSG, 3), Adrian Gunino (Toulouse, 3), Adil Rami (Lille, 4), Sylvain Marchal (Saint-Etienne, 3), Emerson (Lille, 3) – Jean-Jacques Gosso (Monaco, 4), Yann M'Vila (Rennes, 4), Alexander Tettey (Rennes, 3) – Eden Hazard (Lille, 4), Youssef El Arabi (Caen, 4), Ryad Boudebouz (Sochaux, 4)

L'entraîneur bidon de la semaine : Christophe Galtier (Saint-Etienne)

« J'hésite à mobiliser tout le monde ou à réduire le groupe », a lancé comme une menace Christophe Galtier sous le coup de la colère après la défaite des Verts à Bordeaux (2-0). Pour la fin de saison, l'entraîneur du Forez annonce du changement dans l'équipe mais à voir la prestation longtemps insipide des Stéphanois à Bordeaux, ne fallait-il pas les effectuer plus tôt ? Pendant le match également, Galtier s'est montré impuissant pour remobiliser ses joueurs. Son apparition furtive dans les vestiaires à la pause qui devait être censée responsabiliser ses joueurs n'a également pas eu l'effet escompté.

L'arbitre bidon de la semaine : M. Nicolas Rainville (Caen-Toulouse)

Des polémiques d'arbitrage, on en a (trop) connu cette saison. Mais M. Rainville a innové à D'Ornano. Sur le penalty toulousain, le gardien caennais Alexis Thébaux assure ne pas avoir entendu le coup de sifflet. L'arbitre assure avoir sifflé mais visiblement pas assez fort. Surtout, M. Rainville a une attitude étrange en se dirigeant vers le tireur toulousain, Sissoko, et en regardant les défenseurs normands alors que le jeu avait donc repris selon lui. Enfin bon, Thébaux aurait quand même sortir le ballon qui se dirigeait droit vers lui...