Accès direct au contenu

Critiques

La dernière injure de Nicollin

La dernière injure de Nicollin

Louis Nicollin n’est pas un tendre. Quand il peut se muer en franc-tireur, le président de Montpellier n’est jamais le dernier. Puisqu’il n’a pas grand-chose à reprocher au début de saison positif de son équipe, qui pointe au deuxième rang de Ligue 1 à 3 petits points du PSG après 12 journées, « Loulou » a préféré s’attaquer à un autre sujet plus vaste : le football français. Et en particulier la détection tricolore, coupable selon lui d’avoir laissé passer une pépite nommée Younès Belhanda, passée sous le maillot marocain pour n’avoir jamais eu sa chance chez les jeunes Bleus.

« Ce sont tous des cons »

« Je suis content qu’il s’impose avec la sélection du Maroc, analyse Nicollin dans les colonnes du Midi Libre. Les sélectionneurs français qui ne lui ont pas fait confiance chez les jeunes sont des cons ». Formé à Montpellier, Belhanda, a en effet découvert le football dans le Gard, à Aramon puis Remoulins avant d’opter pour les Lions de l’Atlas au début de la saison 2010-2011. Un sacré gâchis quand on sait qu’il n’a que 21 ans et qu’il est l’auteur de quatre buts et de deux passes décisives depuis le début de saison en Ligue 1.