Accès direct au contenu

2010 : année cauchemar

Hilton ne comprend pas Deschamps

le10sport

Absent depuis de longues semaines du onze marseillais, Hilton avoue dans la Provence ne pas comprendre les raisons de sa mise à l'écart. Mais les épreuves l'ayant endurci, le voilà prêt pour 2011.

« J'ai la chance d'avoir des enfants qui sont toujours de bonne humeur; c'est efficace. Quand, en poussant la porte, je n'ai pas le moral, ils me sautent dessus: ça change un homme... » Heureusement que Vitorino Hilton peut compter sur ses enfants pour lui regonfler le moral. Le défenseur brésilien de l'OM, que ce soit sur le plan professionnel ou en dehors, n'a pas beaucoup de raison de se réjouir de sa situation actuelle. Le décès de son père, qu'il tenait à « accompagner jusqu'à son dernier souffle » a été un premier coup très dur, le tout avant une opération pour une pubalgie qui l'a tenu éloigné des terrains quelques semaines.

Hilton, le nouveau Valbuena ?
Mais Hilton n'avait pas besoin de tout cela pour être en difficulté à Marseille. Depuis la victoire face à Arles-Avignon (le 18 septembre, 3-0), Hilton ne semble plus faire vraiment partie des plans de Deschamps, et il a beau y réfléchir, il n'y trouve aucune raison valable. « J'ai le sentiment d'avoir été performant. Après, j'en suis sorti sans trop comprendre » Apparemment, ces épreuves ont néanmoins endurci un garçon prêt à faire de 2011 l'année du renouveau. « Toute la fin d'année est à jeter aux oubliettes. Une nouvelle commence. Je l'aborde avec envie. Depuis deux rencontres, je suis de nouveau dans le groupe, je m'accroche. » Histoire de montrer à Deschamps qu'il n'y a pas qu'avec Valbuena qu'il a pu se planter ?