Accès direct au contenu

Les Tontons Buteurs

Gignac, Rémy, Valbuena : la triplette qui dégaine

Gignac, Rémy, Valbuena : la triplette qui dégaine

Associés tous les trois en seconde période , les trois joueurs ont montré une efficacité redoutable qui a permis à l’OM de s’imposer (5-1). Une performance qui ne va pas favoriser la stabilité de Jordan Ayew, un ton en dessous.

On a vu deux visages de l’OM hier soir lors de la victoire contre Limassol (5-1). Une première mi-temps poussive où Fanni (43’) a permis aux Marseillais de ne pas revenir à la pause avec un but de retard. Et puis, le mieux avec quatre buts qui donnent une résonance supplémentaire à cette victoire. Un changement de visages dont trois hommes sont les principaux protagonistes. Hier, c’est le trio Valbuena-Rémy-Gignac qui a donné la victoire à Marseille.

Un trio infernal

Entré en jeu après la pause (53’), Valbuena a déclenché un changement dans le jeu en apportant sa rapidité et son mouvement sur le côté. Sa précision aussi, celle de son pied droit qui va permettre de déposer le cuir sur la tête de Mendes (61’) sur le second but. Celui qui a appris dans l’après-midi qu’il faisait parti de la liste de Didier Deschamps pour affronter l’Espagne est aussi à l’origine d’un superbe une deux avec Gignac (86’), dont la frappe va s’écraser sur le poteau du gardien chypriote.

Rémy retrouve le sens du but

Gignac, lui, est entré à la place de Raspentino (69’). Son impact physique s’est fait ressentir et son entente avec Rémy fut décisive sur le quatrième but où les deux joueurs ont montré qu’ils ont les automatismes. Rémy et Gignac, deux hommes qui ne sont pas encore dans la liste de Didier Deschamps mais cela pourrait venir s’ils réitèrent une telle performance. Rémy, qui en a profité pour inscrire un doublé en fin de match et signe ainsi son retour de la meilleure des manières avant le classique de dimanche au Vélodrome. Si Paris patine, l’OM gratine.

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine en kiosques ou en ligne