Accès direct au contenu

Bientôt une bonne nouvelle ?

Exclu - Nicollin : « On a la réponse de Mapou »

Mapou Yanga-Mbiwa

Le président délégué de Montpellier, Laurent Nicollin, affirme que le club a la réponse de Yanga Mbiwa sur sa prolongation. D’après nos informations, c’est oui, mais un revirement de tendance n’est pas à exclure.

Mapou Yanga Mbiwa va-t-il prolonger d’un an son contrat avec Montpellier ? C’est clairement la tendance, même si la prudence doit rester de mise. A l’occasion d’une réunion avant son départ en vacances, le jeune défenseur central aurait été convaincu par ses dirigeants de rester un an de plus à Montpellier. Il en aurait accepté le principe. Le deal soumis par le club héraultais serait le suivant : sous contrat jusqu’en juin 2013, Yanga Mbiwa prolongerait d’une année supplémentaire, moyennant une nette revalorisation salariale, autour de 120.000 euros bruts par mois. En contrepartie, il aurait la garantie d’un bon de sortie l’été prochain, à un montant très raisonnable.

Yanga Mbiwa aurait dit oui, mais…
Pour autant, comme rien n’est signé concrètement, il est trop tôt pour être catégorique, d’autant qu’il n’est pas exclu que le joueur, suivi de près par Arsenal, change son fusil d’épaule d’ici à son retour de vacances. Surtout s’il voit Giroud signer chez les Gunners. Joint au téléphone, Laurent Nicollin, le président délégué, s’est montré clair : « Je sais à quoi m’en tenir au sujet de Mapou. On lui a proposé une prolongation, et je connais sa réponse. Je la garde pour moi. Actuellement, il est en vacances. Il fait partie du Montpellier Hérault et on souhaite qu’il reste chez nous. Pour l’instant, il a encore un an de contrat. On verra quand il rentrera. » Pour Montpellier, l’avantage serait de garder son fer de lance défensif une année de plus, pour la Ligue des champions, sans prendre trop de risque au niveau budgétaire pour les années suivantes. Pour le joueur, la garantie d’un bon de sortie raisonnable l’été prochain lui ouvrirait plus facilement les portes des grands clubs européens, surtout s’il se met en valeur en Ligue des champions, alors que cet été, Montpellier a fixé la barre à 10 millions d’euros pour sa dernière année, un montant qu’aucun club n’est prêt à mettre pour l’instant. A priori, cette question ne devrait bientôt plus se poser. Si tout se passe comme prévu…

avec