Accès direct au contenu

Le casting est ouvert

Evian : Qui pour prendre la relève de Correa ?

Alain-Boghossian

Limogé par Evian T-G ce lundi matin, Pablo Correa a cédé sa place à Pascal Dupraz sur le banc savoyard. Mais si ce choix n’était qu’un intérim, quel entraîneur de renom pourrait débarquer ? Petit Tour d’horizon des favoris.

Alain Boghossian, pour une première : Il s’agit peut-être du petit intrus de la liste puisqu’il n’a jamais été entraîneur jusqu’à aujourd’hui, et pourtant...A 41 ans, Alain Boghossian dispose d’une certaine expérience du banc. Longtemps adjoint de Raymond Domenech puis de Laurent Blanc en équipe de France (2008-2012), le champion du Monde 98 a pu se faire une idée précise du métier aux-côtés des deux anciens sélectionneurs même si la réussite n’a pas été au rendez-vous. Selon Le Dauphiné Libéré, il partirait favori pour ce poste à Evian.

Laurent Fournier, une nouvelle chance ? : En quête de stabilité depuis son limogeage du PSG en 2006 (alors que le club était en bonne posture, à un point du deuxième), Laurent Fournier n’est pas parvenu à tenir plus d’une saison sur le même banc lors des six dernières années. Pourtant, l’ancien international français reste un homme d’expérience et de vestiaire et il pourrait, à ce titre, faire partie des favoris sur le banc savoyard après un récent passage raté à Auxerre.

Luis Fernandez, l’éternel : Depuis plusieurs années, il est devenu plus réputé pour ses talents d’animateurs radio que pour ses prouesses sur un banc de touche. Mais le parcours et la notoriété de Luis Fernandez lui permettent d’alimenter les rumeurs lorsqu’un entraîneur est renvoyé dans l’Hexagone. Cette saison ne fait pas défaut aux précédentes, et le vainqueur de la Coupe des Coupes avec le PSG en 1996 reste une piste plausible pour les dirigeants d’Evian.

Guy Lacombe, le profil qui va : Autre habitué des rumeurs depuis son départ début 2011, Guy Lacombe serait un technicien à la porté d’Evian T-G. A ce titre, il s’est toujours montré bien plus efficace au sein de clubs plutôt modestes (Guingamp, Sochaux) que chez les plus grosses écuries (PSG, Rennes, AS Monaco). Le profil de l’emploi par excellence...Désormais, c’est au tour du président Patrick Trotignon de faire le choix qui s’impose pour son club.

Retrouvez Le 10 Sport actuellement en kiosque ou en ligne