Accès direct au contenu

ITW GARDIEN sans abri

Douchez Le PSG Monte de toutes pieces

Poussé dehors par Rennes, Nicolas Douchez profitera de sa liberté en juin et peut même choisir son prochain club dès le 1er janvier.

Vous êtes libre en juin et vous pourrez donc choisir votre prochain club dès le mois de janvier, vous y pensez beaucoup ?
Bien sûr. Je suis obligé d’y penser. Et j’avoue que j’y pense quasiment tous les jours parce que c’est une situation particulière.

Êtes-vous déçu de ne pas avoir trouvé de solution avec le Stade Rennais ?
Je ne suis pas déçu, ils ont fait des choix. C’est la fin de mon aventure rennaise, elle est programmée puisque les dirigeants ont anticipé l’après-Douchez. Je me suis fait à l’idée que je ne serai plus là l’année prochaine.

Plusieurs clubs doivent déjà taper à votre porte pour essayer de vous bloquer en vue de la saison prochaine ?
C’est vrai que ça commence à bouger. Heureusement d’ailleurs, sinon je me ferais un peu de soucis... Mais, même si c’est vrai que j’y pense beaucoup, ce n’est pas quelque chose qui me perturbe.

La piste du Paris Saint-Germain a été évoquée, c’est un vrai contact ?
Non. La piste de Paris a été une vraie histoire montée de toutes pièces. C’est assez surprenant mais c’est ma situation qui veut sans doute cela puisque je suis Parisien d’origine. Le lien a été vite fait, mais aucun club français ne s’est encore rapproché de moi. Mais j’ai des contacts à l’étranger.

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans Le 10 Sport Hebdo, dans vos kiosques depuis jeudi