Accès direct au contenu

ON SE LACHE

Bordeaux, Chamakh, lEDF : Triaud dit tout

Jean-Louis Triaud

Le président des Girondins de Bordeaux est un homme, qui sous ses airs tristes, est quelqu’un de très drôle. Il est intervenu sur le début de saison de Bordeaux, le cas Chamakh et le niveau de l’équipe de France. Intéressant.

Le président de Bordeaux voit son métier d’une façon moins conventionnelle que les autres . « Ca m’amuse, c’est une façon attractive d’être au haut niveau. C’est vivant, ça bouge, c’est animé. J’ai aussi une activité principale, mais on fait qu’une vendange par an, c’est un rythme assez lent » a-t-il déclaré sur le plateau du Club sur beIn sport. Monsieur Triaud a avoué qu’il « aurait pu continuer avec Tigana. Un homme de talent fidèle, respectueux… ». Il semble sincère Monsieur Triaud, le seul président bénévole de Ligue 1 qui a mis un point d’honneur à défendre les intérêts du club plutôt que les siens.

«Avec un budget de 300 millions, je vois pas ou est le plaisir, tu t’achètes un titre. »

Cette saison, Bordeaux a montré qu’il était capable du meilleur, comme du pire en Europa League. Pourtant, le président bordelais ne veut pas la laisser de côté et semble prêt à jouer sur tous les tableaux. « On est sur quatre tableaux car on est pas encore éliminé de la coupe de la ligue et la coupe de France. Ca permet de faire jouer des joueurs qui ne jouent pas assez. » mais l’humour n’est jamais très loin à l’heure d’évoquer les difficultés des Girondins face aux clubs anglais comme à Newcastle (3-0). « Avec les Anglais, on va refuser de jouer ou envoyer la réserve la prochaine fois. Ca a permis à Henrique de marquer un joli but. Dommage, c’était contre son camp. ». En revanche, on pourrait reprocher à Jean-Louis Triaud de ne pas être très ambitieux quand il évoque le niveau de son club en Ligue 1. « Moi, je me marre tous les jours. Si t’a Monaco et Paris avec les Russes et les Qataris derrière, ça va être difficile, sauf si il existe une génération . Ca dure pas, c’est un accident de temps en temps. Combien de fois, le championnat a été remporté par Barça et Madrid ? On a les moyens d’être dans les cinq premiers, après avec un peu de chance on peut être second ou troisième. » dixit celui qui en profite pour mettre un petit tâcle au PSG : « Mettre 300 ou 400 milions dans le recrutement avec un budget de 300 millions, je vois pas ou est le plaisir, tu t’achètes un titre. »

« Chamakh peut venir »

Les rumeurs annoncent souvent Chamakh de retour dans le Bordelais. Le Président ne serait pas contre. « Chamakh, il le sait, quand il veut, il revient à Bordeaux. Mais il est heureux à Londres. Je le vois même plus sur les feuilles de match, les médias ne parlent même pas de lui. Il demande rien. Il y a des fois des choses qui m’échappent. Arsenal a recruté Park et il a pas joué une minute en le prenant à Lille. Les salaires sont pas les mêmes en Angleterre. En décembre l’année dernière, j’avais envoyé un message pour lui dire si tu t’emmerdes à Londres, tu peux venir. Le message est toujours d’actualité. » confirme Monsieur Triaud qui lance quasiment un appel au joueur des Gunners , absent de la Premier League depuis des semaines.

« Deschamps, il a de la personnalite »

Le match France-Japon se profile et on se demande encore si Sakho ou Rami va être titulaire . Le Président Triaud a fait son choix, mais il n’est pas emballé par l’ensemble de cette équipe. « J’aime bien Rami, donc c’est pas objectif. Je ne crois pas que ce soit une très bonne équipe de France. Ribéry est exceptionnel, Benzema assure devant. Mais je vois pas de joueur patron dans cette équipe ». Quant à Deschamps, il est estimé. « Deschamps il a de la personnalité, il faut qu’on soit derrière sans être trop exigeants ». Enfin, Jean-Louis triaud, décidément pas avare de paroles, a donné son avis sur la future élection du président de la FFF. « J’ai un faible pour Noël Le Graët. Je lui donne mon soutien »

Par Arnaud Boisteau