Accès direct au contenu

Interview

Belmadi : « Benatia veut venir au PSG »

Djamel Belmadi

Pourquoi le Qatar prend une telle ampleur aujourd’hui dans le sport mondial ?

C’est un pays que je connais bien, je l’ai découvert il y a presque 20 ans quand je suis venu ici à 17 ans avec le centre de formation du PSG. Déjà, à cette époque, ils avaient une ouverture sur le sport européen. Ils n’ont jamais cessé. En Europe on ne s’en ai pas rendu compte mais ils ont toujours organisé de grands évènements en Asie, ils demandent à être reconnus par la voix du sport.

Que peut-on attendre de Paris dans les années à venir ?

Il faut demystifier tout ça. Les gens du Qatar, par la voie de Nasser, sont arrivés en disant qu’ils allaient construire une grosse équipe en amenant du beau monde et on a pu voir qu’ils n’ont pas menti. Il faut rester dans cette continuité. Nous avons toutes les possibilités pour devenir champions, il faut être à fond derrière cette équipe-là même si elle passera peut-être par des moments difficiles. Ensuite, il faut faire les choses par étape, il y a un plan de construction. Dans un premier temps, il faut s’installer tout en haut du championnat de France et nous aurons l’occasion ensuite de voir comment il faut améliorer l’équipe pour continuer la progression et devenir une équipe importante en Europe. Cela va se faire par étapes. Aujourd’hui, le plus important, c’est de gagner le championnat de France, le club n’a plus été champion depuis 1994. L’objectif est là : il faut reprendre ce titre de champion.

Vous êtes à l’origine de la venue de Pastore au PSG ?

Non, pour être totalement honnête, ce n’était pas mon idée. Quand on met quelqu’un comme Leonardo en place, on le laisse faire son boulot. Moi j’ai fait mon boulot de mon côté et je n’étais pas là pour intervenir sur ce genre de recrutement. Nous en avons discuté avec Leonardo et avec le Cheikh.

La presse italienne évoque l’arrivée imminente de Medhi Benatia…

Ce que je sais c’est qu’il était dans nos petits papiers l’été dernier, je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui. C’est un très bon joueur et en plus il a envie de venir à Paris.

De plus de en plus de joueurs vont d’ailleurs avoir envie de venir à Paris…

(rires) Oui, il y a beaucoup de monde c’est sûr.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le dossier sur l'investissement des pays du Golfe en Europe dans le 10 Sport, en kiosque ce jeudi