Accès direct au contenu

Ambition

Batlles : « Si nous finissons sur le podium, nous laurons mérité »

Laurent Batlles

À 36 ans, Laurent Batlles savoure les grands moments qu’il traverse avec l’ASSE. En course pour une place européenne, le milieu de terrain tempère l’engouement et ne cesse de répéter qu’il « ne faut pas s’enflammer ».

Saint-Etienne réalise un parcours exceptionnel en Ligue 1, comment vivez-vous ces moments ?
Avec un grand plaisir. Comme je le disais à mes coéquipiers, je crois que c’est la première fois de ma carrière que j’ai 42 points à la 24ème journée. Avec ce groupe, ce staff, ce club, nous sommes très heureux d’être le trouble-fête. Mais on sait aussi que nous n’avons pas l’effectif des gros.

Vous dire que le podium est à portée de main ne vous pousse pas à vous enflammer ?
Non parce qu’il reste 14 journées et que nous allons avoir des confrontations directes avec certains clubs comme Marseille, Lyon, Paris, Bordeaux… Il ne faudra pas perdre de points contre les équipes qui jouent le maintien mais ce sont des matchs très compliqués aussi parce qu’ils jouent leur survie. On savoure ce qu’il se passe mais on sait que ça peut aller très vite. Les gens vont être de plus en plus exigeants avec nous aussi. Il ne faut pas s’enflammer, il faut attendre les cinq ou six derniers matchs pour savoir ce que nous pourrons jouer.

« Troisième, objectivement, avec tous les gros qu’il y a… »

Une place sur le podium n’est pas dans un coin de votre tête ?
On regarde mais c’est encore trop tôt. Avec l’expérience que j’ai, je sais très bien que ce n’est pas aujourd’hui que le championnat se joue. Si le championnat s’arrêtait aujourd’hui, c’est sûr que nous serions très heureux.

Vous serez encore plus heureux si vous êtes troisièmes…
Troisième, objectivement, avec tous les gros qu’il y a… Sans oublier que Marseille a un match en retard. Lille tient la route et fait un très bon championnat aussi. Je pense que si nous arrivons déjà à rester à la place ou nous sommes ou à être au moins 5ème, ce serait extraordinaire pour nous. On va se battre jusqu’à la fin de l’année pour être entre la quatrième et la huitième place.

Vous considérez que si vous êtes sur le podium en fin de saison, ce serait une anomalie ?
Non. Parce que si nous finissons sur le podium, nous l’aurons mérité. J’ai vécu la même chose avec Toulouse, nous n’étions pas attendus et nous avions fini troisième, on le méritait !

Articles liés