Accès direct au contenu

Mercato

ASSE ni depart ni arrivee

Selon nos informations, aucun départ et aucune arrivée ne sera enregistrée du côté de Saint-Etienne pendant le mercato d'hiver. Même un prêt sera très difficile à finaliser.

Comme le Paris Saint-Germain, il ne devrait, selon nos informations, n’y avoir aucun mouvement du côté de l’AS Saint-Etienne lors du prochain mercato hivernal. Le voeu de Christophe Galtier, qui souhaitait se renforcer offensivement avec notamment l’appport d’un ailier pour compenser les éventuelles blessures de Dimitri Payet et Bakary Sako, seuls spécialistes du poste, ne devrait donc pas être exaucé. En proie à des difficultés financières depuis pas mal de temps maintenant, l’ASSE n’a pas les moyens de recruter et n’a plus qu’un objectif : ne pas gonfler sa masse salariale. La rigueur sera donc de mise cet hiver.

Bergessio va rester
Un temps évoqué, le départ de Gonzalo Bergessio n’est plus d’actualité non plus. A moins d’une offre irrefusable. Limité dans le nombre offensivement, Christophe Galtier ne veut prendre aucun risque et compte l’utiliser comme lors de la première partie de saison, en tant que remplaçant permettant de faire souffler Emmanuel Rivière ou comme gage de sécurité si ce dernier venait à se blesser. Car même s’il est de retour, les dirigeants de l’ASSE doutent de la compétitivité de Boubacar Sanogo, constamment blessé depuis son arrivée. 

Bon de sortie pour N’Daw
Seul Guirane N’Daw dispose donc d’un bon de sortie. Acheté 4 millions au FC Nantes, il y a un an et demi, les Verts sont même prêts à brader le Sénégalais, courtisé l’été dernier par Wolverhampton. Tout cela dans la même logique d’allégement de la masse salariale puisque que N’Daw est le troisième plus gros salaire du club : 100 000 euros par mois ! Cette éventuelle vente serait en tout cas la seule possibilité pour Saint-Etienne de recruter cet hiver car même pour un prêt les Verts sont à sec. L’éventualité de se faire prêté Sofiane Feghouli par le FC Valence a donc du plomb dans l’aile. A moins que le salaire de l’ancien Grenoblois soit largement pris en charge par le club espganol. « Un prêt ? Oui, à 10 000 euros par mois, parce qu’à 50 000 euros, le club ne peut pas », nous confie un proche de l’ASSE.

Réunions en janvier pour les joueurs en fin de contrat
Face à cette misère financière, Saint-Etienne a donc décidé de s’activer sur les joueurs en fin de contrat en juin prochain, histoire de ne pas dépenser. Selon nos informations, des réunions sont programmées début janvier pour se pencher sur les dossiers à traiter. Pierre-Alain Frau (Lille), Dennis Oliech (Auxerre) et Jérémy Morel (lorient) entre autres, sont dans le viseur des Verts.