Accès direct au contenu

Rotation

ASSE : ce que Galtier réserve à Brandao

Brandao

Remplaçant face à Reims mais auteur d’une entrée remarquée sur le front de l’attaque de l’ASSE (0-0), Brandao pourrait bientôt prétendre à une place de titulaire. L’idée chatouille Christophe Galtier.

Pour au moins deux raisons, le résultat nul et vierge récolté par Saint-Etienne devant Reims dimanche à Geoffroy-Guichard a laissé un goût amer dans la bouche de Christophe Galtier. D’abord, parce que le but de Pierre-Emerick Aubameyang était tout à fait valable en première période et aurait débloqué le match assez tôt. Ensuite, parce qu’il sait, en bon technicien, qu’il aurait dû faire entrer plus tôt Brandao pour tenter de faire la différence. L’attaquant brésilien, encore remplaçant, a bougé la défense champenoise et aurait mérité d’ouvrir la marque mais la transversale s’est interposée en toute fin de match. Cela a fait réfléchir son coach. Tiraillé entre le fait de garder l’efficace Aubameyang et donner sa chance au méritant Brandao, Galtier pourrait être tenté de les associer tous les deux dès ce soir contre Nancy, où il faudra absolument prendre les points laissés échappés à Geoffroy-Guichard. La question est de savoir dans quel schéma de jeu les faire évoluer ensemble : doit-il « casser » le 4-3-3 qu’il a mis en place avec plus ou moins de succès depuis le début de la saison ou revenir au 4-4-2 largement écumé lors du dernier exercice ?

Les conséquences d’un retour au 4-4-2 :
Aubameyang confirme qu’il est un bon attaquant mais il traîne une vilaine réputation : celle de ne pas toujours savoir être décisif à domicile. La saison dernière, le Gabonais a scoré 5 fois à Geoffroy-Guichard et à 11 reprises à l’extérieur. Souffrirait-il d’un manque de soutien devant ? Possible, notamment quand il évolue devant des défenses resserrées... Un tel changement aurait pour impact direct de donner un travail défensif supplémentaire à Romain Hamouma, qui perdrait en énergie dans son rôle purement offensif. « L’idéal c’est que je joue à trois comme à Lorient, mais que les trois viennent vite en soutien, explique Galtier dans Le Progrès. On doit encore progresser surtout dans la relation entre le milieu et Brandao ». Face à une équipe autant aux abois que l’ASNL, l’occasion serait pourtant belle pour tester une attaque à deux têtes.

Les conséquences d’un statu quo en 4-3-3 :
On l’a compris, il s’agit du schéma préférentiel de Galtier mais cela l’obligerait à repositionner Aubameyang à un poste d’ailier qu’il affectionne. C’est d’ailleurs suite à l’un de ses débordements qu’il a offert un caviar à Brandao avant que le Brésilien ne touche la barre devant Reims. L’inconvénient, c’est que « Galette » devrait zapper Hamouma, pourtant performant depuis son arrivée. L’autre option serait de faire souffler Aubameyang, qui a enchaîné les Jeux Olympiques et la CAN. Choix cornélien. En tout état de cause, Galtier réfléchit sérieusement à intégrer Brandao dans la rotation puisqu’il ne cachait pas ses plans en début de semaine. « Il y aura peut-être une pointe devant pour aider Aubameyang », a-t-il récemment soufflé dans les colonnes de L’Equipe. Seraient-ce les punaises piquant le Brésilien sur le banc de touche qui l’auraient décidé à envisager cette éventualité ' 

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine en kiosques ou en ligne