Accès direct au contenu

FANTOMAS

ASSE A quoi sert Rocheteau

Rôle obscur, voire complètement flou, dont lui même à du mal à définir les contours, Dominique Rocheteau, est censé être le responsable de la politique sportive des Verts. En a-t-il seulement les compétences ?

Pour présenter Dominique Rocheteau version dirigeant de l’AS Saint-Etienne, rien de tel qu’un instant de vie chipé peu après son arrivée au club en septembre dernier. Au détour d’une discussion avec son président, Roland Romeyer, et quelques membres du personnel administratif du club, le nouveau responsable de la politique des Verts tente de glisser le nom d’un joueur qui l’a particulièrement marqué pendant la Coupe du monde et qu’il serait judicieux de recruter. « C’est l’arrière gauche de la Côte d’Ivoire. Téné ? Témé ? », essaye vainement de se rappeler Rocheteau, plein de bonne volonté. Circonspect, Roland Romeyer lui répond : « Siaka Tiéné ? ». Dans le mille ! Sauf pour Rocheteau, auteur d’un zéro pointé. « L’Ange Vert » ne se souvenait certainement plus que Siaka Tiéné avait porté le maillot stéphanois de 2005 à 2008...

Un passif révélateur?
La connaissance de la Ligue 1 semble donc limitée pour celui censé définir les grandes orientations sportives de l’ASSE. Vice-président du Conseil de surveillance de l’AS Saint-Etienne, conseiller spécial de Roland Romeyer, et depuis peu, héritier des prérogatives de directeur sportif depuis le départ précipité de Damien Comolli à Liverpool, les casquettes s'empilent pour Dominique Rocheteau. Des responsabilités qui s’accumulent mais qui posent la question de ses compétences.
Ses multiples reconversions ne plaident pas pour lui. Agent de joueur, manager général de Saint-Denis-Saint-Leu, implication au Red Star ou encore au Paris FC, chacun de ses passages s’est soldé par autant d’échecs. Si le Variété Club de France peut aider et ouvrir des portes, il ne suffit pas à façonner un réseau cohérent et compétitif. Ce qui aujourd’hui semble cruellement manquer à un Dominique Rocheteau quelque peu déconnecté de la réalité sportive. Une nomination qui s'apparente donc plus à une caution morale qu'autre chose et qui interpelle surtout sur la pertinence des choix des deux présidents de l’AS Saint-Etienne depuis leur arrivée à la tête du club.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans Le 10 Sport, disponible dans vos kiosques tous les jeudis.