Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

AS Monaco : Quand Ranieri ironise sur le titre de champion du PSG et le fair-play financier…

Alors que son avenir semble s'inscrire loin de l'AS Monaco, Claudio Ranieri avait le sourire en conférence de presse. L'Italien s'est amusé du titre de champion de France du PSG et de la mise en place du fair-play financier.

Claudio Ranieri use souvent de l'humour. Présent jeudi en conférence de presse, avant le déplacement de l'AS Monaco sur la pelouse du rélégué Valenciennes, l'Italien s'est laissé aller à quelques plaisanteries. Assuré d'une place en Ligue des Champions, et dauphin du PSG à deux journées de la fin, Ranieri a fait un constat assez osé.

AS Monaco - Ranieri : «Monaco aura plus d'expérience» (vidéo)

« NOUS SOMMES LES CHAMPIONS VIRTUELS »« Sur les dix prochaines années, Paris peut remporter huit fois le titre, sauf si un autre club met beaucoup d'argent. Monaco le pourrait, par exemple. Cela dépend de sa philosophie, du fair-play aussi, a-t-il déclaré d'après . L'UEFA a dit que le PSG a gagné sans fair-play. Monaco a gagné avec le fair-play (sourire). Il y a des règles. Nous sommes donc les champions virtuels. Bon, je ne sais pas si on est dans les règles non plus (rire). »

« À CHAQUE FOIS QUE J’AI ÉTÉ VIRÉ D’UN CLUB… »Interrogé récemment sur son avenir, Claudio Ranieri avait assuré être animé par cette incertitude : « Si la menace rend un entraîneur plus vulnérable ? Au contraire, cette pression le rend plus fort et, à la longue, ce n'est plus du tout une fragilité ! Il est tellement habitué à la critique, au stress, à ne jamais être dans la normalité, qu'au fond tout cela finit par lui forger une carapace. Ça fait partie de lui (…) Alors, chaque fois que j’ai été viré d’un club, je me suis toujours dit : "C’est le football, c’est la vie, c’est comme ça", et j'ai continué à regarder devant moi, à aller de l’avant. Quand tu acceptes un nouveau poste, tu connais la règle et tu sais comment ça va se passer. »

Articles liés