Accès direct au contenu

Génie

Ajaccio : Le top 5 des frasques dAdrian Mutu

Adrian Mutu

Adrian Mutu, c’est l’histoire d’un incroyable talent gâché par un comportement indigne d’un football professionnel. Retour sur les plus belles frasques du Roumain qui a annoncé ce mercredi après-midi son arrivée lundi prochain à Ajaccio sur son Twitter.

2004 : Contrôlé positif à la cocaïne

Alors qu’il évolue à Chelsea sous les ordres de José Mourinho, Adrian Mutu est contrôlé positif à la cocaïne. La raison ?« Je ne suis pas un drogué. (...) La seule raison pour laquelle j’ai pris ce que j’ai pris était que je voulais améliorer mes performances sexuelles. Ça peut paraître drôle, mais c’est vrai ». Bien tenté, mais il sera quand même suspendu 7 mois.

14 aout 2008 : Amende record

Adrian Mutu est condamné par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à verser une amende record de 17 millions d’euros à Chelsea pour sa prise de stupéfiant.

13 octobre 2009 : Première virée nocturne, puis viré tout court

Mutu se fait virer par Razvan Lucescu, le sélectionneur de la Roumanie à l’époque, après avoir été surpris en discothèque lors du rassemblement de la sélection en vue du match contre la Serbie. Une rencontre perdue 5-0.

Janvier 2010 : Encore contrôlé positif

Adrian Mutu est suspendu neuf mois suite à un contrôle positif à la sibutramine, un produit favorisant les pertes de poids. C’est ainsi qu’il quitte son club du moment, la Fiorentina.

Le 11 août 2011 : Dernière incartade avec l’équipe roumaine

Victor Piturca en a eu marre. Après une soirée arrosée 48 heures avant un match contre Saint-Marin, Adrien Mutu se fait définitivement exclure de la sélection roumaine. Les propriétaires de discothèques à Ajaccio se frottent déjà les mains.

Par Adrien Verrecchia