Accès direct au contenu

Urgence

Le LOSC doit tout miser sur un attaquant !

Si Lille a franchi, difficilement, son barrage de Ligue des champions face au FC Copenhague (2-0 après prolongations), Michel Seydoux est obligé de se rendre à l’évidence : son équipe manque encore d’un attaquant de poids pour exister sur la scène européenne.

Michel Seydoux va pouvoir attendre sereinement le tirage au sort des groupes de la Ligue des champions, demain à Monaco (18h). Le président du LOSC, qui avait budgétisé une qualification de son équipe, a pourtant dû manger son chapeau plus d’une fois ce soir dans le Nord en regardant la prestation de ses ouailles. Dominateurs, les Dogues sont encore tombés sur une belle équipe du FC Copenhague, rugueuse mais également capable d’enchaînements séduisants. A plusieurs reprises, il s’en est fallu de peu pour que les Danois n’ouvrent la marque et ne jettent un froid dans le stade flambant neuf des Lillois. Mais à force de tenter, l’essentiel a été assuré, d’abord par un but de Digne juste avant la pause et ensuite avec Tulio De Melo (2-0 après prolongations).

Un souci dans la finition
Même si tout est bien qui finit bien, un souci saute toutefois aux yeux à la vision de ce match. Si le LOSC jouera sans souci le haut du tableau en Ligue 1, réussir en Europe devrait être plus délicat. La cause ? Une absence de « tueur » dans les rangs offensifs. Avoir réussi à attirer de vrais bons joueurs de foot comme Marvin Martin ou Salomon Kalou, plus passeurs que marqueurs, était une excellente idée mais cela ne fait pas tout. Un chiffre glace le sang. Sur les 5 buts inscrits cette saison par les Dogues en Ligue 1, seulement 2 l’ont été par des attaquants (Kalou et Payet). La présence de Nolan Roux et de Melo, titulaire et donc buteur ce soir, est donc légère en France et par extension au niveau européen. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si c’est Digne, latéral gauche, qui a défloré le tableau d’affichage.

Lille marque en passant à 2 attaquants
De Melo, pendant une heure de jeu, a été dépassé. En première période, il n’était jamais au bon endroit au bon moment dans la surface et n’avait tiré qu’une fois au but (à côté). Pire, ce sont même Basa, Mavuba, Chedjou et Martin qui se sont créé les meilleures occasions nordistes ! Sans doute agacé par sa propre prestation, le Brésilien a chargé violemment le gardien adverse après avoir raté une énorme occasion de la tête (il touchera la barre plus tard, 84e). Conscient du manque de poids en attaque, Rudi Garcia lui a adjoint les services de Roux dès le début des prolongations. Cela a fonctionné mais on imagine mal le LOSC évoluer durablement en 4-4-2, ou alors avec deux attaquants au profil complémentaire (Ryan Mendes ').

Garcia peut encore profiter du mercato
A sa décharge, avant son but libérateur, De Melo s’était démené (plus de 13km parcourus) pour être le déclencheur du pressing et avait permis à ses milieux de récupérer des ballons assez haut. Mais en étant placé dans le chapeau 3, Lille affrontera obligatoirement des cadors européens, avec les défenseurs de haut niveau qui vont de pair. Et être bon au pressing et marquer sur sa 7e occasion ne suffira pas. Pour rappel, le mercato bouclera mardi soir à minuit en France et puisque le LOSC va voir ses caisses renflouées de près de 20M€…