Accès direct au contenu

Graine de star

Juventus : Pogba, l’inattendu espoir des Bleus ?

Paul Pogba n'en finit plus de surprendre. Buteur décisif contre Bologne (2-1), le Français démultiplie, jour après jour, sa côté d'amour de l'autre côté des Alpes. Pogba, incontestablement, le jeune qui monte en Europe...

Pirlo en exemple
L’Italie en raffole. Turin en redemande. Arrivé cet été en provenance de Manchester United, où il n’a pas hésité à claquer la porte au nez de Sir Alex Ferguson - auquel il reprochait son manque de temps de jeu - Paul Pogba n’a pas tardé à se mettre dans la poche les supporters de la Vieille Dame. « Mon but, c’est de prendre la place de Pirlo. Même si on a tous besoin de lui et que c’est le master de la Juve, je veux montrer que quand (Andrea) Pirlo sort et que je rentre, il n’y aura pas de différence », déclarait-il il y a peu, à qui voulait l’entendre. Le Français, déjà très en vue contre Naples (2-1) et à Catane (0-1), a une nouvelle fois prouvé face à Bologne (2-1) toute l’étendue de son talent. Comme si cela était encore nécessaire…

Accompli contre Bologne
Ainsi, il voyait d’entrée son but de la tête refusée pour une charge irrégulière sur Motta (14e). Il trouvait ensuite le poteau sur une magnifique frappe enroulée (16e). Irrésistible, il se muait finalement en chef d’orchestre sur l'ouverture du score de Quagliarella (54e, 1-0). Pour parachever son œuvre, et alors que la Juventus se dirigeait vers un résultat nul (1-1), Pogba inscrivait le but de la victoire, d’une tête plongeante toute en maîtrise, sur un ultime centre de Giovinco (92e, 2-1). Précieux.

Encore du travail
Hors de question, toutefois, de mettre la charrue avant les bœufs. Et pour cause : le U20 en Bleus n'a pas encore parfait son apprentissage. « Il a bien joué, il a même très bien débuté… Et puis, il est devenu un peu minaudier. Ca n’a pas plu à (Antonio) Conte, qui n’aime pas ça », a fait savoir Angelo Alessio, l’adjoint du coach piémontais. Un sentiment partagé pour le principal intéressé, Pogba en personne. « J’ai encore besoin de m’améliorer, a-t-il reconnu. Et tous les membres du staff me l’ont rappelé. Bien sûr aujourd’hui, je suis content. J’ai marqué le but de la victoire. Mais je dois regarder devant. » Histoire de ne pas s’égarer en chemin comme tant d’autres avant lui Car Didier Deschamps l'a encore prouvé récemment, c'est bien au milieu de terrain où il peut être partisan de la nouveauté...

Par Yohan Roblin