Accès direct au contenu

Un petit tour et puis s’en va

Houllier ejecte par Benitez

Détesté par une large partie du vestiaire, Gérard Houllier qui lutte pour le maintien avec Aston Villa, est plus que jamais sur la selette. En cas de licenciement, son remplaçant est déjà trouvé : Rafael Benitez.

Suite à la défaite d’Aston Villa face à Wolverhampton (0-1) lors de la dernière journée de Premier League, les supporters des Villans n’ont pas hésité à réclamer la tête de l’entraîneur Gérard Houllier. Dans le vestaire, la colère gronde aussi et une bonne partie des joueurs ne supportent plus les méthodes drastiques de l’ancien DTN du football français. Interdiction du téléphone portable dans le vestiaire, demande de permission pour s’entretenir avec Randy Lerner, le propriétaire du club, amende de 10 % du salaire hebdomadaire en cas de premier retard à l’entraînement, 20 % lors du second et 30 % lors du troisième... les joueurs d’Aston Villa sont au bord de la crise de nerfs... ou du meurtre.

Benitez lassé d’être chômeur

Le Daily Mail a ainsi identifiés 8 joueurs qui veulent la tête de Gérard Houllier et qui réfléchissent à partir d’Aston Villa cet été. Parmi eux : Ashley Young, Richard Dunne, Stephen Warnock ou encore Gabriel Agbonlahor. Et il semblerait que supporters et joueurs se soient déjà fait entendre par les propriétaires d’Aston Villa puisque ceux-ci réfléchissent déjà au possible successeur de Gérard Houllier sur le banc de l’équipe de Birmingham. Et le nom qui figure tout en haut de la liste de prétendant est, selon The Sun, celui de Rafael Benitez, chômeur depuis fin décembre. L’Espagnol qui regoûte difficilement le fait de ne plus entraîner ne serait pas contre un retour en Premier League. Mais Aston Villa devra avoir les reins solides pour pouvoir assurer les prétentions salariales de Benitez. Après Liverpool, cela serait la deuxième fois que Gérard Houllier se ferait remplacer par Benitez. En tout cas pour le Français, son retour sur un banc de touche sonne comme un énième échec, après son passage à la DTN.