Accès direct au contenu

Tête en l’air

Euro 2012 : Prandelli pardonne encore Balotelli

Mario Balotelli

Comme souvent (toujours '), Mario Balotelli est au centre des discussions en Italie suite à sa prestation, dimanche, face à l’Espagne (1-1). Beaucoup demandent la titularisation d’Antonio Di Natale. Hormis Cesare Prandelli qui continue de soutenir Super Mario.

L’action est déjà l’une des images fortes de cet Euro 2012. Mario Balotelli gambade tranquillement vers le but d’Iker Casillas avec une sérénité inappropriée. La marche n’était pas le bon rythme à adopter pour faire basculer cet Espagne-Italie, Sergio Ramos finissant par reprendre le décontracté italien avant même qu’il ne puisse frapper ou servir en retrait Antonio Cassano. Sanction immédiate : Prandelli le remplace dans la foulée par Antonio Di Natale. Mais ce devrait être la seule mesure prise par le sélectionneur italien.

Balotelli à nouveau titulaire ?
L’entrée décisive du buteur de l’Udinese combinée à l’agacement provoqué par Balotelli ont conduit à un déferlement de critiques en Italie au sujet de l’attaquant de City. Prandelli ne s’ajoute pas à la meute et le couvre à nouveau. « C’est un garçon de 22 ans, il est sur le chemin de la maturité. Il m’a dit qu’il essayait de voir Cassano et qu’il n’avait pas vu le retour du défenseur. Il sent le poids des responsabilités, il a peur de commettre des erreurs », a livré Prandelli qui a surtout sous-entendu qu’il titulariserait à nouveau Balotelli, jeudi, face à la Croatie (18h).

L’ancien entraîneur de la Fiorentina entend, par ce soutien, s’inscrire dans sa volonté affichée avant l’Euro de rajeunir la Squadra Azzurra. « Nous avons essayé de construire une nouvelle équipe, jeune, qui pourrait avoir une perspective et un avenir. » Celui de Balotelli est donc encore ouvert en équipe nationale.