Accès direct au contenu

Foot - Barcelone

Barcelone - Polémique : Énorme révélation sur la morsure de Luis Suarez ?

Vice-président de la Commission de discipline de la FIFA, Fernando Mitjans a clairement envisagé l’hypothèse d’un trucage de Giorgio Chiellini dans l’affaire de la morsure avec Luis Suarez.

Le 24 juin 2014, lors de la Coupe du Monde, cette scène lors d’Italie-Uruguay avait fait le tour du monde. Alors que l’on s’approchait du coup de sifflet final, Giorgio Chiellini, alors à terre, se tenait l’épaule gauche comme si on venait à peine de le mordre. Proche de lui, un certain Luis Suarez, coutumier du fait, se tenait alors les dents. Furibond, le défenseur italien se relevait et tirait sur son maillot pour montrer à l’arbitre les traces de morsure sur son épaule que le monde entier a pu apercevoir. Mais si l’on se fie à Fernando Mitjans, la morsure aurait été « truquée »…

« Comme le suçon d’une petite amie… »

« L’arbitre a déclaré qu’il n’avait rien vu, et Chiellini n’a rien déclaré et n’a pas témoigné contre Suarez. Ce qui est arrivé à Luis Suarez était fou, c’est une folie réglementaire. Il a été puni pour sa récidive. Chiellini n’est même pas venu témoigner devant la FIFA, il a répondu aux questions par e-mail. Les Suisses étaient outrés. Chiellini a avoué que la marque laissée était comme le suçon d’une petite amie » confie le vice-président de la Commission de discipline de la FIFA. Une déclaration qui pourrait relancer la polémique autour du buteur uruguayen de Barcelone...

« La sanction est excessive »

À l’époque, la principale victime de cette affaire, Giorgio Chiellini, avait tenu lui-même à dédramatiser le tout : « La sanction est excessive. Je pense à Luis et sa famille, parce qu’ils devront faire face à une période très difficile. Je n’ai en moi aucun sentiment de joie, de revanche ou de colère contre Suarez pour un incident qui s’est produit sur le terrain et s’est achevé là », avait confié le défenseur de la Juventus.

Articles liés