Accès direct au contenu

Foot - Coupe du Monde

Coupe du Monde - Algérie : « La Belgique et la Russie sont les deux favoris »

L’Algérie a hérité de la Belgique, la Russie et la Corée du Sud dans la poule H de la prochaine Coupe du monde. Un groupe plutôt relevé selon deux internationaux algériens.

Après s’être qualifiée lors de barrages serrés contre le Burkina Faso, l’Algérie participera à la Coupe du monde au Brésil en juin prochain. Le tirage au sort a été plutôt « difficile » pour les Fennecs selon Islam Slimani, l’attaquant international algérien qui évolue cette saison au Portugal dans le club du Sporting Lisbonne. Pour le capitaine algérien, Madjid Bougherra, il faudra surtout surveiller les deux équipes européennes. L’Algérie sera en effet opposée aux intenables Diables Rouges d’Eden Hazard, à la Russie et aux rapides joueurs de la Corée du Sud.

SE MÉFIER DE LA BELGIQUE ET LA RUSSIE SELON BOUGHERRA

« La Belgique et la Russie sont les deux favoris. La Belgique est la plus grosse équipe du groupe avec des jeunes très talentueux. La Russie sera aussi très délicate à manier avec un entraîneur (Capello) qui nous connaît bien depuis 2010 (ndlr, il entraînait l’Angleterre lors de la Coupe du monde, 0-0). Il pourrait donc faire plus attention encore. Je connais moins la Corée du Sud, mais ce n’est plus l’équipe de 2002 non plus. Ses joueurs restent souvent très disciplinés et jouent au ballon », a confié Madjid Bougherra pour L'Equipe.

« FACILE POUR LA FRANCE »

« Nous sommes tombés dans un groupe difficile. La Russie a fini première de sa poule devant le Portugal lors des éliminatoires dans la zone Europe. On jouera sans complexe contre la Belgique. C'est très bien de les jouer, on se donnera à fond. La Corée du Sud ? Cela sera difficile car c'est une vraie bonne équipe. C'est d'ailleurs l'une des premières à s'être qualifiée à ce Mondial. C'est un rêve d'enfant comme pour tous les Algériens. Et puis que cela soit au Brésil, c'est encore plus extraordinaire, a expliqué Islam Slimani pour France Football avant d’ajouter que pour la France cela restait « jouable voire facile pour eux. Ça reste une grosse équipe. »

Articles liés