Accès direct au contenu

Il parle à coeur ouvert

Briand Gourcuff il ne le vit pas bien

Son intégration à l'OL, le cas Yoann Gourcuff, son départ avorté au PSG il y a deux ans, les Bleus? Jimmy Briand fait le tour dans Le 10 Sport. Et il le fait plutôt bien.

Rennes était définitivement devenu trop étroit pour vous ?
Complètement. Après six ans passés là-bas, j'avais envie de passer à l’étape supérieure : les grosses ambiances, la pression… Là-bas, il n’y a pas de pression. A force d’être titulaire tous les week-ends, on peut facilement s’endormir.

Vous êtes proche de Yoann Gourcuff. Tout ce qui se dit de mal sur lui vous agace-t-il ?
Plus que ça, j’ai été choqué. Yo, je le connais depuis l’époque du centre de formation, c’est tout sauf un mauvais garçon. Je pense d’ailleurs qu’il ne vit pas bien cette situation mais il sait aussi se défendre. Il peut être gentil mais il reste un Breton, il a son caractère. Sur le terrain et dans la vie, il ne se laissera jamais faire. Quand j’entends les histoires qui se sont soi-disant passées en Afrique du Sud, moi, ça m’étonne très fort…

La progression de M’Vila, que vous avez connu à Rennes, est incroyable…
Pfff… Quand je vois qu’il ne jouait pas en CFA, qu’il se morfondait, qu’il perdait patience et ce qu’il fait maintenant! J’ai vu que le Real gardait un œil sur lui, ça ne m’étonne pas. Il a atteint la maturité, le niveau pour jouer n’importe où en Europe.

Nicolas Anelka, votre idole, se fait remarquer avec des sorties médiatiques très limites. Vous le soutenez malgré tout ?
Je le soutiendrai toujours. Quoi qu’il fasse. Moi, tout ça, ça me fait beaucoup rire car je sais comment il est en vrai. Pour l’avoir côtoyé en sélection, je sais que c’est un garçon très charmant.

Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans Le 10 Sport, disponible dans vos kiosques tous les jeudis.