Accès direct au contenu

Transfert

Berlusconi etait pret a sacrifier Ibrahimovic pour Rona

le10sport

Le Milan AC était prêt à tout pour acquérir Cristiano Ronaldo. Quitte à acheter Ibrahimovic pour ensuite s'en servir comme monnaie d'échange. Sauf que le Real ne veut pas le lâcher.

Silvio Berlusconi est décidément prêt à tout pour s'attacher les services de Cristiano Ronaldo pour l'an prochain. Selon le Corriere dello Sport, le très influent homme politique aurait en effet donné carte blanche au vice-président Adriano Galliani, quitte à sacrifier sa plus grosse star, Zlatan Ibrahimovic. Ainsi, le vice-président du club serait prêt à utiliser « Ibra » comme monnaie d'échange pour attirer CR7. Le club italien serait même disposer à offrir un salaire annuel de 15 millions d'euros au Portugais.

Acheter Ibrahimovic pour ensuite le revendre

Pour espérer mener l'opération à son terme, les Rossoneri compte ne pas lésiner sur les moyens en utilisant Ibrahimovic. Le Milan AC, dans sa grande démesure, et une fois l'attaquant suédois définitivement acheté (pour 24 millions d'euros au Barça), serait ainsi prêt à utiliser le joueur comme monnaie d'échange pour attirer Ronaldo dans ses filets.

Les Milanais comptent aussi sur le... Barça

L'opération qui s'annonce très compliquée pourrait être facilitée par un petit coup de pouce des... Catalans. En effet, le Corriere dello Sport rapporte qu'en cas de saison blanche du Real Madrid, José Mourinho pourrait quitter le club et entraîner par ce fait, l'envie de départ de Cristiano Ronaldo. Les Blaugranas sont les seuls à pouvoir espérer réaliser ce rêve. A cette pression, le Real Madrid a tout de suite tenu à mettre les choses au clair.

Ronaldo est un fantasme inaccessible de Berlusconi

Ernesto Bronzetti, conseiller au Real Madrid pour les Transfert s’est confié à ce sujet sur une radio espagnole ce mercredi. «Cristiano Ronaldo au Milan AC ? Ce n’est qu’un rêve. Berlusconi aime les belles choses, tout le monde en est conscient, mais ce n’est pas possible de recruter Cristiano Ronaldo actuellement. Peut-être dans quelques années, et encore… ». De toutes évidences, Bronzetti ne fait que confirmer que Berlusconi est beaucoup trop rêveur…Mais Il Cavaliere semble vraiment prêt à s'attacher au moindre espoir pour le Portugais.