Accès direct au contenu

Le collectif, plus fort que Va

Arsenal : le grand défi de Wenger

Arsenal : le grand défi de Wenger

Arsenal, une nouvelle fois, a perdu son meilleur élément lors du mercato estival, en cédant Van Persie au rival mancunien. Mais Wenger se veut rassurant, alors que le championnat débute aujourd’hui, et assure qu’Arsenal répondra présent sur le terrain.

L’été dernier déjà, Arsenal avait perdu deux jours clés, avec les départs conjugués de Cesc Fabregas au FC Barcelone et de Samir Nasri à Manchester City. Cette semaine, les Gunners ont recommencé de plus belle, en vendant Robin Van Persie, meilleur buteur de Premier League la saison passée avec trente réalisations, à Manchester United. Une nouvelle incomprise par les supporters du club londonien. D’une, parce qu’Arsenal perd son meilleur joueur et de deux car cette transaction renforce l’un des grands rivaux du club. Certains ne se sont pas privés pour brûler l’ancienne tunique de l’avant-centre des Pays-Bas. Arsène Wenger, lui, ne semble pas aussi inquiet. Il assure même qu’Arsenal réussira sa saison.

« Je sais que c’est un énorme défi et un pari énorme »

Déjà, Van Persie voulait partir et l’Alsacien a préféré ne pas le retenir, à un an du terme de son contrat : « La réalité, c’est que quand un joueur n’a pas envie de rester, vous avez deux solutions. Soit vous le forcez à rester, soit vous acceptez la situation et vous le laissez partir. J’ai opté pour la deuxième solution ». Avant de détailler : « Je sais que c’est un grand défi et un pari énorme que j’ai pris, mais nous avons la qualité pour faire face à ce problème. Je peux parler, parler et parler, mais maintenant, c’est à nous de le montrer sur le terrain ». Ça commence demain, avec la réception de Sunderland (16h00), pour la première journée du championnat d’Angleterre. Arsène a même une pensée pour ses supporters, forcément tristes : « Le temps guérit toutes les choses, mais je comprends que les gens soient blessés par ce départ. Mais le plus important pour nous, c’est de se concentrer sur la saison qui est devant nous ».

« Je crois en nous »

Pour Wenger, l’équipe, qui perd là son élément offensif le plus productif, doit redoubler d’effort pour compenser collectivement ce départ : « Nous perdons un grand joueur, un joueur de classe mondiale et je ne nie pas que c’est un énorme défi de le remplacer. Alors nous devons encore plus nous comporter en équipe, et travailler ensemble, pour compenser cette perte. Mais nous avons déjà perdu des joueurs de classe mondiale, et nous avons toujours survécu ». De plus, le technicien français compte sur ses trois grandes recrues (Cazorla, Giroud et Podolski) pour faire oublier le Hollandais. Et sur le beau jeu qu’Arsenal a toujours pratiqué : « Je crois en nous, je crois en nos qualités et notre état d’esprit. Pour le moment, je crois que vous avons ce qu’il faut pour être ambitieux et jouer notre jeu ». Réponse dans les prochaines semaines.