Accès direct au contenu

Sous pression

Arsenal le coup de gueule de Wenger

Arsène Wenger qui allume les «fainéants d'Arsenal», Manuel Neuer qui se fait encore provoquer en Allemagne et le Barça qui entame une semaine décisive. C'est la Revue de Presse du 10.

 ESPAGNE

MARCELO : « TENEMOS QUE SABER GANAR TAMBIEN CON DIEZ… »

MARCELO : « NOUS DEVONS AUSSI SAVOIR GAGNER A 10 »

Le Real Madrid a pris un petit coup de massue dimanche soir en s’inclinant à Levante (1-0). Le tout en terminant, une nouvelle fois, à 10. Mais cette fois-ci, Marcelo n’était pas dans le coup. Le Brésilien en profite donc pour donner son avis en une de Marca : « Nous devons aussi savoir gagner à 10 parce qu’on risque encore d’avoir des exclusions dans d’autres rencontres cette saison ». Les aficionados du Real sont prévenus, Marcelo a préparé son coup. Par ailleurs, Pepe et Coentrao, blessés, seront absents à Santander, mercredi soir (20h).

Marca revient également sur le retour triomphal de l’équipe nationale de basket, championne d’Europe dimanche à Kaunas, hier dans les rues de Madrid. L’objectif, désormais, est clair : ramener une médaille des JO de Londres, en août prochain.

PETIT TOURMALET

Mundo Deportivo, de son côté, évoque bien évidemment l’actualité du Barça et la semaine intense qui se profile. En trois étapes : 1. Un déplacement chez le leader, Valence, mercredi soir (22h) ; 2. La réception de l’Atletico Madrid de Falcao et Diego samedi au Camp Nou (22h) ; 3. Une assemblée vitale avec le Qatar, Grada Jove et le Camp Nou ensembles pour un vote. De retour de blessure, Gérard Piqué a repris l’entraînement hier avec le groupe. Le quotidien catalan revient également sur le feuilleton Neymar et ses déclarations hier soir : « Je reste à Santos », encore un refus pour le président Florentino Perez.

ITALIE

RIBALTONI

RENVERSEMENT

Seulement deux journées se sont écoulées en Serie A, mais une tendance s’impose : la hiérarchie du championnat est en train de changer. Naples, la Juve, Udinese et Cagliari ont déjà six points, l’Inter et le Milan AC seulement un point. Cela durera-t-il ? Ancelotti, Donadoni, Lippi, Ranieri et Zoff répondent aujourd’hui dans La Gazzetta dello Sport. L’Inter, en déplacement à Novara ce soir (20h45), doit absolument rebondir. Mais Gasperini, le coach, n’est pas le seul menacé. Pazzini, à la pointe de l’attaque, joue sa dernière carte, comme l’écrit la Gazzetta.

ANGLETERRE

ARSENE WENGER BLASTS HIS ARSENAL SLACKERS

ARSENE WENGER DETRUIT LES FAINEANTS D’ARSENAL

Arsenal a encaissé 13 buts sur ses quatre derniers matchs de Premier League, et Arsène Wenger compte bien éviter une nouvelle humiliation ce soir en Coupe de la Ligue contre Shrewsbury Town FC, modeste club de quatrième division anglaise, à l’Emirates Stadium. Hier, le technicien alsacien a eu des mots durs envers ses joueurs : «Un manque de concentration, un manque de communication, un manque de coordination et de l'urgence individuelle ». Le message, lui, est clair. Après la déroute de Blackburn samedi (4-3), Wenger attend une réaction : « Notre saison dépend maintenant de la façon dont nous allons répondre à cette déception et la rapidité avec laquelle nous pouvons oublier les erreurs faites samedi dernier ». Comme à son habitude, Wenger devrait tout de même faire tourner son effectif ce soir, alignant notamment Alex Oxlade-Chamberlain, Chu-Young Park et Ryo Miyaichi.

ALLEMAGNE

NEUER-PUPPE HING AN BRÜCKE

UNE POUPEE DE NEUER SUSPENDUE A UN PONT

Outre-Rhin, le retour de Neuer à Schalke continue de faire jaser. Quelques fans de Schalke ont de nouveau montré au grand jour toute leur stupidité hier. Sur un pont non-loin de la Veltins-Arena, une poupée de Manuel Neuer a été accrochée, au-dessus d'une route, étranglée. «Nous avons maintenant déterminé combien de temps la poupée a été suspendue là-haut et ensuite, si nécessaire, nous allons prendre des mesures supplémentaires », a expliqué un porte-parole de la police de Gelsenkirchen, Guido Hesse. A noter, par ailleurs, que le personnel de sécurité de la Veltins-Arena n’a pas pu interdire les affiches insultantes envers le gardien du Bayern, évoquées hier dans la Revue de Presse du 10, par peur de violence.