Accès direct au contenu

Deux poids deux mesures

Arsenal la comparaison douteuse de Wenger

Le manager français a été sauvé par son buteur Robin Van Persie, auteur d'un doublé face à Bolton. Mail il lui a rajoutéun maximum de pression sur les épaules en le comparant à un certain Messi.

L'indéboulonable Arsène Wenger est prêt à tout pour conserver son meilleur élément, Robin Van Persie, après avoir vu ses leaders techniques lui échapper des mains cet été. Toujours plus évasif sur son avenir et déjà sur la liste de courses de Manchester City, l'attaquant néerlandais est devenue une valeur sûre parmi les plus grands cracks mondiaux selon son technicien. Ce dernier, qui "ne pense pas le perdre", s'est même permis une audacieuse comparaison, voyant de plus en plus du Messi en Van Persie.

"Je vois des similitudes" a-t-il affirmé sur le site du club londonien.Enflammade passagère ou constat criant ? RVP souffre pourtant la comparaison avec "la Pulga".

Des prestations en dents de scie

Trop souvent blessé, Van Persie n'a pas disputé une saison entière depuis plus de deux ans et ses statistiques s'en ressentent forcément. Soit un total de 33 buts depuis septembre 2009 contre 93 unités dans l'escarcelle de Lionel Messi sur la même période.

Ce qui ne rebute en rien Wenger qui poursuit de plus belle sur son sauveur : "Quand vous voyez son mouvement autour de la surface, il a un déplacement très intelligent". Messi-Van Persie, même combat ? A vous de juger...