Accès direct au contenu

TROP DE PRESSION

Arsenal : Giroud aurait préféré que Van Persie reste ?

Prêt à assurer la relève de Van Persie, Olivier Giroud aurait quand même bien aimé que le Néerlandais lui apprenne les rudiments à Arsenal.Contre Stoke (14h30), il va devoir assurer son statut tout seul, comme un grand.

Dans une longue interview donnée à The Guardian, le joueur d'Arsenal est revenu sur tous les sujets brûlants depuis son arrivée ches les Gunners. Revue d'effectif.

Le départ de Robin Van Persie

L'ancien Montpelliérain n'a pas sauté de joie lors de cette annonce alors qu'il était en concurrence avec le Néerlandais. Il s'explique. « Si Robin n’était pas parti, ça aurait été bien, cela m'aurait permis de m'adapter plus progressivement et avec plus de temps», explique t-il. « Mais je ne veux pas être pointilleux. Je suis heureux. Ça marche pour moi, parce que quand tu es un footballeur, tu veux jouer. Inévitablement, avec le départ de Robin, cela va me donner plus de temps de jeu. Les gens attendent beaucoup, et je sens vraiment le désir de répondre à cette attente. C'est mieux que si j'étais assis sur le banc. », lui qui a loupé une occasion importante lors du premier match face à Sunderland (0-0) va s'accomoder de son nouveau rôle de leader. Mais Van Persie n'est pas parti fâché avec tout le monde. « On s’est dit au revoir et bonne chance pour la suite, et il m’a dit que nos chemins se croiseront à nouveau », rappelle Giroud. «J'espère que tout ira bien pour lui. Je n'ai pas de soucis à son sujet. C'est un grand attaquant. ». Il l'a prouvé hier en marquant son premier but, l'exemple à suivre.

Les retrouvailles avec Koscilny

En arrivant à Arsenal, il a retrouvé son ancien coéquipier à Tours «C'était drôle de le voir à nouveau, comme un clin d’oeil du destin », dit-Giroud. « Laurent est un bon exemple. Je suis fier de ce que j'ai fait. Ces expériences en divisions inférieures (Tours) m'ont aidé à développer ma personnalité. J'ai certaines valeurs. Je sais d'où je viens. Je suis un travailleur acharné. Je suis conscient de ma chance. » La preuve, il aurait proposer au journaliste du Guardian qui l'interviewait de partager un morceau de son goûter. Tranquille.

Ses nouveaux coéquipiers chez les Gunners

Sur ce point, Giroud demande de la compréhension des fans. Il ne connaît pas l'équipe depuis très longtemps et mentionne le temps d'adaptation : « Il faut du temps pour s'adapter pour devenir un joueur d'Arsenal. Avant le début de la saison, nous avions joué 45 minutes ensemble. Mais il ya beaucoup de qualité dans cette équipe. »

Les chances d'Arsenal en Premier League

Olivier Giroud compare la situation de Montpellier l'année dernière à celle d'Arsenal cette saison «C'est un bon exemple pour Arsenal. Nous n'avons pas l'argent de Manchester ou Chelsea. Arsenal construit son équipe grâce à la formation, à travers le recrutement de joueurs qui peuvent devenir quelque chose. Arsenal a moins d'argent que certains autres clubs et nous devons nous battre avec d'autres valeurs. Le collectif, l'esprit de groupe, c'est bien. Nous avons un rôle important à jouer dans ce championnat. Il ajoute : « Est-il possible de gagner le championnat? «Honnêtement, ce sera compliqué. Parce que la concurrence est féroce. Mais qui sait' ». Le chemin sera long. Il se poursuit à Stoke City (14h30) pour le compte de la 2e journée.