Accès direct au contenu

Melon surdimensionné

Anzhi : l'allusion douteuse d'Eto'o aux SDF

Anzhi : l’allusion douteuse d’Eto’o aux SDF

Samuel Eto’o est le footballeur le mieux payé de la planète, avec 20 millions d’euros qui lui tombent dans les poches chaque année. Pour Monsieur, ce salaire est justifié. Sinon, il finirait dans la rue…

Eto’o n’a peur de rien. Et surtout pas du ridicule. Interrogé par CNN sur le montant de ses revenus, l’attaquant camerounais a donné son point de vue sans langue de bois : « Je me fous de ce que les gens pensent de mon salaire. Je pense que nous voulons tous travailler et être rétribués selon notre valeur et l’Anzhi m’a fait une offre au niveau de mon talent ». Eto’o, qui palpe des émoluments deux fois plus élevés que Messi au Barça, est donc deux fois plus fort que l’Argentin…

« Sinon, on se retrouve à la rue »

Mais l’ancien attaquant catalan ne s’arrête pas en si bon chemin. Si Samuel a accepté l’offre mirobolante arrivée de Russie, c’est parce que « personne ne veut travailler pour un moindre salaire, sinon, on se retrouve à la rue ». Quelqu’un pourra expliquer à Samuel qu’entre le RMI et ses vingt millions d’euros annuels, il y a de la vie sur terre ?