Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Les vérités de Philippe Gilbert après sa victoire à l'Amstel Gold Race !

Vainqueur sur l'Amstel Gold Race, Philippe Gilbert revient sur son sprint final face à Michal Kwiatkowski.

Après 261 kilomètres, deux hommes étaient encore en course pour remporter la 52e édition de l'Amstel Gold Race : Michal Kwiatkowski et Philippe Gilbert. C'est finalement le Belge qui s'est imposé sur les routes néerlandaises, et remporte ainsi une deuxième grande classique en 2017. Présent en conférence de presse, le coureur de 34 ans évoque ce nouveau succès dans sa carrière.

« Je n’ai pas paniqué »

« Ce fut un final très dur, après une course très dure, avec encore une longue attaque. Tout le monde dans le groupe de tête méritait la victoire, on a fait des efforts incroyables, avec un bon travail ensemble. Derrière Kwiatkowski et moi, tout le monde était à la limite, moi aussi, j’étais à la limite. Il faut essayer de donner 1 ou 2 % de plus dans ces moments décisifs. Avec Kwiatkowski, je sais que l’on peut toujours bien collaborer. Il m’a un peu surpris dans son sprint, en partant de si loin avec le vent de face. Je n’ai pas paniqué. Je sentais que je me rapprochais et que j’allais jouer la victoire. Mon objectif est de gagner une classique chaque année. Là ça fait deux en un an, peut-être pour cacher le fait que je n’ai pas pu le faire ces dernières années », confie Philippe Gilbert.

Articles liés