Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Quand Lucas Pouille répond aux critiques du patron de la FFT !

Alors que les joueurs français ont été attaqués par Bernard Giudicelli, président de la FFT, Lucas Pouille a tenu à lui répondre.

Bernard Giudicelli n’avait pas pesé ses mots. Alors que les Français n’ont pas du tout fait sensation à Roland-Garros, le président de la Fédération Française de Tennis n’a pas été tendre avec les Tricolores. « Ça n’a pas été difficile pour les Français, ce sont les Français qui sont difficiles. Il faut que les Français aient les yeux en face des trous et qu’on arrête de se prendre pour ce qu’on n’est plus. Ce qu’il a manqué aux Français pour aller plus loin, c’est la grinta. Quand un coach dit qu’un joueur peut passer huit heures sur les courts sous 45° et qu’il a des crampes au quatrième, c’est qu’il y a un problème », avait-il lâché.

«Des gens qui parlent, y en a tellement que ça me passe un peu au-dessus»

Lors d’un entretien accordé à RMC, Lucas Pouille n’a pas manqué de lui répondre. « Cette personne, c’était la première à me brosser dans le sens du poil aussi. Je n’ai jamais voulu rebondir sur ce qui a été dit. C’est un truc qui doit se passer en interne. J’étais honnête. Je n’allais pas le cacher, je n’allais pas dire que j’étais blessé et que j’avais perdu à cause de ça. J’avais eu du mal à gérer ce stress, ce qui m’a causé ces crampes. Je suis encore jeune, je dois apprendre. J’ai déjà enchaîné trois matchs en cinq sets sans avoir de crampes. À ce moment-là, on ne disait pas qu’il y avait aucun problème. Des gens qui parlent, y en a tellement que ça me passe un peu au-dessus », a-t-il expliqué. 

Articles liés